Logo

Le pétrole recule avant les stocks officiels américains

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole se repliaient mercredi alors que de premières estimations faisaient état d'une hausse hebdomadaire des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis, avant la publication des données officielles.
Vers 10H55 GMT (11H55 HEC), le prix du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier cédait 1,03%, à 81,58 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le mois de décembre perdait 1,14% à 79,84 dollars.

Selon la fédération des entreprises pétrolières aux États-Unis, l'American Petroleum Institute (API), les stocks commerciaux de brut aux États-Unis ont augmenté de 600.000 barils la semaine dernière.

Les investisseurs attendent mercredi la publication des données de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Les analystes tablent sur une hausse de 1,2 million de barils des stocks de brut, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

Mais les données de l'API ont également montré une forte baisse des stocks d'essence (-2,79 millions de barils).

"Des réserves d'essence moins élevées que prévu pourraient pousser Washington à ouvrir ses réserves stratégiques de brut", commente Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.


Si les États-Unis puisent dans leurs vastes réserves stratégiques, cela pourrait à court terme limiter la hausse des cours.

Par ailleurs, "de nouvelles vagues de Covid-19 secouent l'Europe, poussant certains gouvernements à remettre en place des restrictions", commente Stephen Brennock, analyste chez PVM.

Selon lui, l'effet sur la demande d'or noir est pour l'instant "négligeable", mais pourrait s'intensifier si la pandémie poursuit son rebond.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule avant les stocks officiels américains

graphcomment>