Logo

Le pétrole remonte un peu après un début de semaine difficile

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole remontaient mardi sans effacer complètement leurs pertes marquées de la veille, quand les inquiétudes sur une propagation du Covid-19 et le ralentissement des économies chinoises et américaines avaient pesé sur les prix.
Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 73,22 dollars à Londres, en hausse de 0,45% par rapport à la clôture de la veille.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de septembre gagnait 0,45% à 71,58 dollars.

La veille, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait perdu 4,5% et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. 3,6%.

Cette baisse s'explique par "la menace que le variant Delta fait peser sur l'économie et les performances décevantes des industries" aux États-Unis et en Chine, commente Tamas Varga, analyste chez PVM.

Les confinements pèsent lourdement sur les déplacements, et donc sur la demande de pétrole, dont les États-Unis sont le premier consommateur mondial.

Par ailleurs, la croissance du secteur manufacturier a ralenti aux États-Unis et en Chine en juillet, selon des indicateurs publiés lundi.

Pourtant, le marché repartait à la hausse mardi. "La baisse de la veille semble être une simple correction, sans commune mesure avec le +plongeon delta+ d'il y a quelques semaines", juge Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.


"Le monde émerge plus lentement de la crise sanitaire que nous ne l'espérions au début de l'année", mais "ces ralentissements ne sont que temporaires", estime également M. Varga.

(c) AFP

Commenter Le pétrole remonte un peu après un début de semaine difficile


©Prix du Baril - Le portail d'information des cours du pétrole et du prix des carburants.