Logo

USA: deuxième baisse hebdomadaire d'affilée des stocks de pétrole brut

stock de pétroleNew York: Les stocks commerciaux de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé la semaine dernière pour la deuxième semaine consécutive, moins que prévu par les analystes, mais la chute des inventaires d'essence et de fuel domestique a été beaucoup plus forte qu'attendu.
Selon un rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'informations sur l'Energie (EIA), les réserves de brut dans le pays ont reculé de 1,6 million de barils (MB) pour s'établir à 494,4 MB au 18 septembre.

Les analystes interrogés par l'agence Bloomberg avaient prévu une baisse médiane de 3,27 millions de barils.

A ce niveau, les réserves de brut sont de 13% supérieures à leur moyenne sur cinq ans à la même période, précise le rapport.

Surprise pour les analystes, les réserves d'essence ont chuté de 4 millions de barils alors qu'on s'attendait à un repli d'un peu moins d'un million. Celles de produits distillés (fioul de chauffage et gazole) sont aussi en décrue de 3,4 millions de barils quand un repli d'un million était anticipé.

"Ce niveau des stocks soutient bien les cours car non seulement les réserves de brut ont baissé mais aussi celles d'essence et de produits distillés", a commenté Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

"Dans l'ensemble, on assiste à une chute des stocks de plus de 9 millions de barils, ce qui soutient les prix comme on l'a vu", immédiatement après la publication du rapport de l'EIA.


A 15H30 GMT, le cours du baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en novembre grimpait de 1,11% à 40,24 dollars.

Les réserves stratégiques de brut ont pour leur part reculé de 800.000 barils, le gouvernement fédéral continuant à écouler une partie de ses stocks.

Les raffineries américaines ont fonctionné à 74,8% de leurs capacités, soit une baisse de 1 point de pourcentage par rapport à la semaine précédente, alors qu'elles ont été affectées ces dernières semaines par les tempêtes et ouragans dans le sud.

Les importations, qui avaient régressé la semaine d'avant, ont un peu augmenté, passant de 5,01 millions de barils par jour (mbjMBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) à 5,16 mbjMBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains..

Les exportations américaines de brut qui étaient aussi en recul la semaine d'avant, ont avancé, passant de 2,60 mbjMBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. à 3,02 mbjMBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains..

(c) AFP

Commenter USA: deuxième baisse hebdomadaire d'affilée des stocks de pétrole brut

graphcomment>