Logo

Perspectives moroses pour PetroChina et Sinopec

prix du petrole PékinPékin: Les deux géants chinois du pétrole Sinopec et PetroChina ont fait état de perspectives moroses pour 2020, sur fond de prix de l'or noir plombés par la crise du coronavirus.
Les deux groupes, qui ont annoncé des profits en baisse pour 2019, s'attendent à une année difficile, dans le sillage de l'effondrement des prix du pétrole ces dernières semaines.

La chute des prix "a un impact important sur les activités du groupe", a reconnu Sinopec dans un communiqué adressé dimanche à la Bourse de Hong Kong.

Le groupe public, devenu premier raffineur mondial, a dit s'attendre à ce que les prix du pétrole continuent "à fluctuer à un niveau bas" compte tenu des capacités de production des pays exportateurs et de la baisse de la demande dans les pays consommateurs.

Sur le marché intérieur, après un premier semestre attendu "relativement faible", Sinopec espère cependant "une reprise rapide" de la demande.

PetroChina, détenu à 80% par le géant public China National Petroleum Corp (CNCP), a dit également tabler sur des prix bas en 2020, "et même probablement encore plus bas".

"La Chine est durement frappée par le Covid-19 dans son activité économique mais la tendance lourde de progrès à moyen et long terme ne change pas", a ajouté PetroChina.

Sur 2019, le géant de l'énergie a fait état d'un recul de 13,9% de son bénéfice net, à 45,7 milliards de yuans (6,16 milliards de francs). Le chiffre d'affaires a progressé de 6%, à 2517 milliards de yuans (339 milliards de francs).

Sinopec, pour sa part, a vu son bénéfice net reculer de 8,7% en 2019, à 57,6 milliards de yuans. Le résultat opérationnel a augmenté de 2,6%, à 2966 milliards de yuans.

(c) AFP

Commenter Perspectives moroses pour PetroChina et Sinopec

graphcomment>