Logo

Le pétrole stable avant les stocks américains et la Fed

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole naviguaient autour de leurs niveaux de la veille mercredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant la publication des stocks américains et la décision de politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed).
Vers 10H25 GMT (11H25 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 61,66 dollars à Londres, gagnant 0,11% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour décembre perdait 0,09%, à 55,49 dollars.

La veille, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait grappillé 0,03% et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avait cédé 0,5%.

Les investisseurs sont tournés vers la publication plus tard dans la journée des stocks de pétrole brut aux États-Unis par l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA).

Les chiffres de la fédération professionnelle API publiés mardi après la clôture, jugés moins fiables que ceux de l'EIA, "ont alimenté des prévisions de stocks américains plus faibles qu'initialement prévu à cause d'un taux d'activité des raffineries plus faible", a constaté Stephen Brennock, analyste chez PVM.

Selon la médiane d'un consensus établi par l'agence Bloomberg, les analystes s'attendent à une hausse modérée des stocks de brut de 500.000 barils et à une baisse de 2,3 millions de barils pour ceux d'essence et de 2,4 millions pour les autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), pour la semaine achevée le 25 octobre.

Les investisseurs regardaient également mercredi du côté de la Fed qui doit rendre sa décision de politique monétaire à 18H00 GMT, même si cette réunion "n'aura pas beaucoup de poids puisque le marché s'attend à ce que la Fed abaisse une fois de plus ses taux," a commenté Naeem Aslam, de Thinkmarket.

Les acteurs des marchés s'attendent de façon quasi-unanime à ce que la banque centrale américaine abaisse d'un quart de point de pourcentage (0,25%) son taux au jour le jour, qui tomberait ainsi entre 1,50% et 1,75%.

(c) AwP

Commenter Le pétrole stable avant les stocks américains et la Fed


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.