Logo

Le pétrole s'installe à de nouveaux sommets, emporté par la crise en Ukraine

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole marquaient une légère pause après une nouvelle ascension fulgurante lundi, électrisés par les tensions en Russie et en Ukraine qui menacent l'offre pétrolière, les deux références de l'or noir battant de nouveaux sommets pluriannuels.
Vers 10H10 GMT (11H10 HEC), le prix du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril grappillait 0,03% à 94,47 dollars, après un pic à 96,16 dollars plus vu depuis 2014.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars grappillait 0,12% à 93,21 dollars, atteignant également un nouveau sommet depuis 2014 à 94,94 dollars le baril.

La "peur de l'escalade des tensions" dans la crise russo-occidentale, d'une ampleur jamais vue depuis la fin de la Guerre froide, a poussé le prix du BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. au dessus de la barre des 95 dollars le baril, commente Victoria Scholar, analyste chez Interactive investor.

Le chancelier allemand Olaf Scholz a demandé lundi à la Russie des "signes immédiats de désescalade".

Le G7 se dit quant à lui prêt à imposer des sanctions aux "conséquences massives" pour la Russie. "Toute nouvelle agression militaire de la Russie contre l'Ukraine fera l'objet d'une réponse rapide et efficace", assure le groupe des sept grandes puissances.

L'Occident craint une invasion russe de l'Ukraine, le pays ayant massé 130.000 militaires à la frontière ukrainienne et menant des manoeuvres tous azimuts.

"Les marchés de l'énergie sont clairement à cran et si les approvisionnements sont menacés, il y a un risque que le pétrole s'envole encore plus haut", confirme Susannah Streeter, analyste chez Hargreaves Lansdown.


"Compte tenu du faible niveau des stocks et de la diminution de la capacité de réserve, le marché du pétrole ne peut pas se permettre de grandes perturbations de l'offre", explique Giovanni Staunovo, analyste pour UBS.

"Nous nous attendons à une plus grande volatilité à court terme, les prix étant déterminés par l'escalade/désescalade", poursuit-il.

(c) AFP

Commenter Le pétrole s'installe à de nouveaux sommets, emporté par la crise en Ukraine

graphcomment>