Logo

Le pétrole profite d'une cyberattaque contre un réseau d'oléoducs américain

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole étaient en petite hausse lundi, soutenus par les craintes pour l'approvisionnement aux Etats-Unis après la cyberattaque qui a contraint Colonial Pipeline, distributeur majeur de carburants aux Etats-Unis, à fermer son immense réseau d'oléoducs.
Vers 09H35 GMT (11H35 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 68,55 dollars à Londres, en hausse de 0,40% par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de juin gagnait 0,35%, à 65,13 dollars.

Les cours du brut sont soutenus "par la cyberattaque perpétrée contre la société Colonial Pipeline", en plus des perspectives d'amélioration de la demande mondiale, estime Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Un des plus grands opérateurs de gazoducs américains, Colonial Pipeline, a dû cesser toutes ses opérations vendredi après avoir été victime d'une cyberattaque.

La société achemine de l'essence et du diesel sur plus de 8.800 km de pipelines à travers les États-Unis et alimente aéroports, terminaux et stations services depuis les raffineries autour du Golfe du Mexique vers la côte Est américaine.

"Il s'agit de l'une, sinon de la plus importante des artères énergétiques des États-Unis", a expliqué Michael Tran, de RBC.


La société a indiqué dimanche rouvrir seulement une petite partie de ses lignes de distribution entre les terminaux. Elle n'a pas donné de date de réouverture complète, pas plus que les autorités fédérales.

"Les investisseurs restent optimistes sur l'ensemble du secteur des matières premières et le pétrole ne fait pas exception", a indiqué de son côté Carlo Alberto De Casa, d'Activtrades.

Les deux contrats de référence évoluent à des niveaux relativement élevés, comparables à ceux des mois précédant la pandémie de Covid-19.

(c) AFP

Commenter Le pétrole profite d'une cyberattaque contre un réseau d'oléoducs américain


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.