Logo

Le pétrole américain progresse, espoir de jours meilleurs pour la demande

prix du petrole LondresLondres: Le prix du WTI américain était en hausse mercredi, après deux jours de chute, aidé par la perspective d'un déconfinement synonyme de reprise, au moins partielle, de l'activité économique et donc de la demande en pétrole.
Vers 09H55 GMT (11H55 HEC), le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en juin gagnait 14,91% par rapport à la clôture de mardi, à 14,18 dollars.

Le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour juin valait dans le même temps 21,29 dollars à Londres, en hausse de 4,06%.

Les investisseurs "sont à la chasse aux bonnes affaires après quelques jours de ventes massives", a affirmé à l'AFP Jeffrey Halley, analyste pour Oanda.

Le baril de référence aux États-Unis avait notamment dégringolé de 25% lundi, et a temporairement perdu plus de 20% mardi matin, avant de se redresser en séance pour accuser finalement un recul de 3,4% à la clôture.

"Les politiques des banques centrales et les espoirs d'un sortie de crise - ou du moins d'un déconfinement - relativement rapide donnent un peu de répit au prix du pétrole", a indiqué Carlo Alberto De Casa, analyste d'ActivTrades, une vision partagée par plusieurs experts dont son homologue de RBC Al Stanton.

Pressés de relancer l'économie, plusieurs pays européens ont dévoilé, prudemment, des plans de déconfinement progressifs et réversibles afin de ne pas relancer l'épidémie de coronavirus qui continue de faire des ravages dans le monde sur les plans sanitaire et économique.


Les prix exceptionnellement faibles du brut persisteront toutefois "jusqu'à ce que des réductions de production suffisantes allègent la pression sur les infrastructures de stockage, proches de la saturation", ont rappelé mardi les analystes de Moody's dans une note.

Les acteurs du marché regarderont également mercredi du côté des États-Unis où l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) publiera ses chiffres hebdomadaires.

Les analystes anticipent une hausse médiane de 11,9 millions de barils des réserves de brut, qui évoluent déjà à des niveaux proches de leur plus haut historique.

(c) AFP

Commenter Le pétrole américain progresse, espoir de jours meilleurs pour la demande

graphcomment>