Logo

Le pétrole monte à New York, se remettant de Harvey à l'aide de Ryad et Moscou

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse mercredi à New York, continuant à profiter du redémarrage des raffineries américaines après la tempête Harvey, avec le soutien de signaux encourageants de l'Arabie saoudite et la Russie sur leur production.
Vers 13H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 53 cents à 49,19 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les prix du pétrole réagissent au retour des raffineries américaines du golfe du Mexique, qui redémarrent après avoir fermé à cause de la tempête Harvey", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

A l'inverse des cours du brut, qui avaient pâti du passage de Harvey car les raffineries bloquées n'en utilisaient plus, les prix de l'essence se repliaient après avoir profité de la crainte de pénurie, note t-il.

Quant à l'ouragan Irma, un phénomène sans précédent dans l'Atlantique, son passage programmé vers les Etats-Unis "ne semble pas menaçant pour le secteur des raffineries", leurs régions devant être épargnées, a remarqué M. Lipow.

Il soulignait néanmoins que la demande générale de produits pétroliers pourrait être affectée, puisque les habitants des régions exposées, notamment l'Etat de la Floride, vont s'arrêter de conduire pendant plusieurs jours.

Parmi les autres facteurs de soutien aux cours figurent "un affaiblissement du dollar", les échanges pétroliers étant libellés en monnaie américaine, "et des discussions entre la Russie et l'Arabie saoudite sur une prolongation des quotas de production", ont écrit les experts de Commerzbank.

L'accord, qui unit depuis le début 2017 l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dominée par Ryad, et d'autres producteurs, en premier lieu Moscou, cherche à rééquilibrer le marché mondial en fixant à ses participants des objectifs de production en deçà de leurs capacités maximales.

"La coopération étroite des principaux producteurs, face à cette surabondance de pétrole, permet aux investisseurs de croire à une diminution rapide des réserves, ce qui alimente la hausse des cours", ont expliqué les experts de Commerzbank.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte à New York, se remettant de Harvey à l'aide de Ryad et Moscou


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.