Logo

Le pétrole recule, la tempête Harvey s'abat sur les raffineries américaines

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau mercredi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaires des données sur les réserves américaines et alors que la tempête Harvey continue d'immobiliser les raffineries du sud des Etats-Unis.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 51,59 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 41 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance cédait 26 cents à 46,18 dollars.

"Les effets de la tempête tropicale Harvey affectent toujours les prix du brut comme des produits raffinés. Plusieurs nouvelles raffineries ont cessé leur activité, notamment celle d'ExxonMobil à Beaumont, au Texas, qui représente à elle seule 360.000 barils par jour", ont noté les analystes de JBC Energy.

L'immobilisation des raffineries devrait limiter la production d'essence et de produits distillés, faire grimper les prix et chuter la demande, alors que le brut, dont la production est moins affectée, devrait s'accumuler.

Selon les analystes de Goldman Sachs, les puits affectés par la tempête ont même commencé à reprendre la production, avec un peu moins de un million de barils par jour en moins sur le marché du brut, contre 3,9 millions de barils par jour pour les produits raffinés.

"Une baisse de l'activité des raffineries était déjà attendue dans les prochains mois. Il est plus urgent que jamais que l'Arabie saoudite et les autres membres de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ralentissent la cadence de la production", a dit Stephen Brennock, analyste chez PVM.

Les marchés garderont par ailleurs un oeil sur les réserves américaines, sur lesquelles le Département américain de l'Energie (DoE) publiera ses données hebdomadaires en cours de séance européenne.

Les chiffres de cette semaine sont rendus particulièrement imprévisibles par les perturbations causées par la tempête.

Selon la médiane d'un consensus d'analystes compilé par l'agence Bloomberg, les réserves de brut auraient reculé de 1,75 million de barils, celles d'essence seraient stables et celles de produits distillés auraient augmenté de 157.000 barils pour la semaine achevée le 25 août.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, la tempête Harvey s'abat sur les raffineries américaines


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.