Logo

Le pétrole ouvre en timide hausse à New York, optimisme sur les stocks

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse jeudi, tentant péniblement de se reprendre à l'aide d'un regain d'optimisme sur le niveau des stocks aux Etats-Unis.
Vers 13H10 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 12 cents à 48,44 dollars sur le contrat pour livraison en juillet au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours ont d'abord semblé se diriger vers une ouverture en nette hausse "grâce à la baisse énorme indiquée par l'American Petroleum Institute (API)", a raconté Bob Yawger de Mizuho Securities USA.

La fédération privée API a fait part mercredi après la clôture d'un recul de 8,7 millions de barils des réserves américaines de brut pour la semaine achevée le 26 mai, en théorie de bon augure avant la publication des chiffres officiels et plus complets du département américain de l'Energie (DoE) jeudi à 15H00 GMT.

"Mais cette bonne tendance s'est évaporée tout simplement à cause de la perception qu'il y a une abondance de brut", a continué Bob Yawger.

Depuis une semaine et un sommet sans surprise de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de dix autres producteurs, le marché se montre morose et le baril a perdu environ 6% à New York.

L'OPEP et ses partenaires ont décidé de maintenir au même niveau jusqu'à mars 2018 leurs quotas de production mais n'ont pas décidé de baisser encore plus leur production.

"Une pression supplémentaire à la baisse a été exercée par des déclarations de la Libye affirmant que sa production était montée à un plus haut niveau en trois ans", ont complété les analystes de Commerzbank dans une note.

Bien que membre du cartel pétrolier, la Libye est, comme le Nigeria, exemptée de réduire ses extractions car ces pays sont secoués par des conflits qui les empêchent de produire à plein régime.

Dans l'immédiat, et face au manque de réaction des cours, les analystes commençaient à relativiser l'impact pour les cours des bons chiffres de l'API.

"Ils ont mis la barre très haut pour les chiffres du DoE", a estimé Bob Yawger, craignait une déception.

De son côté, Olivier Jakob de Petromanix rappelait: "la semaine dernière, il y avait une forte divergence entre l'API et le DoE".

Pour les chiffres du DoE, les analystes tablent sur une baisse de 3 millions de barils des réserves de brut, de 1,5 million de barils pour les réserves d'essence, et de 700.000 barils pour les produits distillés, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en timide hausse à New York, optimisme sur les stocks


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.