Logo

Le pétrole recule après les perspectives réservées de l'AIE sur la demande

cours du petroleNew York: Les prix du pétrole amorçaient la fin de semaine en baisse, pénalisés par les craintes qui pèsent sur la demande de brut renforcées jeudi par un rapport en demi-teinte de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).
Vers 09H40 GMT (11H40 HEC) vendredi, le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 71,21 dollars à Londres, en baisse de 0,14% par rapport à la clôture de la veille.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de septembre perdait dans le même temps 0,25% à 68,92 dollars.
"Les dernières données de l'AIE" publiées jeudi "n'ont guère contribué à améliorer le sentiment du marché", ont noté Warren Patterson et Wenyu Yao, analystes chez ING.

L'agence a revu à la baisse ses prévisions de la demande pétrolière mondiale pour cette année en raison de la progression de la pandémie avec le variant Delta.

"La croissance de la demande a abruptement changé de trajectoire en juillet et la perspective pour le reste de 2021 a été revue à la baisse en raison de l'aggravation de la progression de la pandémie et de la révision de données historiques", explique-t-elle.

Certaines zones de consommation sont en ce moment durement touchées par la propagation du variant Delta, notamment en Asie.

Ainsi, le pic de la crise sanitaire n'est toujours pas en vue au Japon où près de 18.900 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés jeudi dans le pays, un record.


Les perspectives de la demande de pétrole sont "mitigées", ont renchéri les analystes d'UBS mais la banque suisse considère toujours "que le marché pétrolier restera déficitaire cette année, la croissance de la demande étant supérieure à celle de l'offre".

La production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l'accord Opep+ reste contenue, repartant doucement, trop d'ailleurs pour les Etats-Unis qui ont appelé mercredi le cartel à davantage d'action pour que les prix de l'énergie restent "abordables et fiables".

Dans un rapport distinct publié jeudi, l'OPEP a pour sa part confirmé ses prévisions pour la demande en 2021 et 2022.
(c) AFP

Commenter Le pétrole recule après les perspectives réservées de l'AIE sur la demande

graphcomment>