Logo

Le pétrole ouvre en très légère hausse à New York, le marché reprend son souffle

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, reprenant leur souffle à la fin d'une semaine durant laquelle ils ont dégringolé sous la pression de l'importance des stocks américains.
Vers 13H10 GMT, le prix du baril "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut avançait de 14 cents à 45,78 dollars sur le contrat pour livraison en avril au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché reste sur la réserve depuis l'échec d'une tentative de rebond des prix jeudi.

"Les prix sont sous la pression des chiffres du département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks de mercredi qui ont montré une forte hausse des stocks de pétrole brut et de produits raffinés, soulevant de nouveaux doutes sur l'efficacité de la réduction de la production de l'OPEP", ont commenté les analystes de Commerzbank dans une note.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et dix autres pays se sont entendus pour réduire leur production jusqu'en mars 2018 mais le marché est à court de signes démontrant que cela permet de résorber l'excès d'offre qui plombe les cours.

"Les exportations maritimes de pétrole ont été en hausse en mai, poussées par la production des pays non-membres de l'OPEP ainsi que par les deux pays du cartel qui ont été exemptés d'un quota", ont ainsi relevé les analystes de Morgan Stanley.

Certains producteurs, comme les Etats-Unis, ne sont pas tenus par cet accord, et deux pays du cartel, le Nigeria et la Libye, ont été dispensés de réduire leurs extractions du fait des troubles politiques qui pesaient sur leur production.

La production nigériane devrait d'ailleurs encore profiter de la reprise des activités de Shell au terminal pétrolier de Forcados dans le sud-est du pays.

"Le résultat, c'est qu'il est probable que 200.000 à 250.000 barils supplémentaires par jour parviennent sur le marché. Si c'est le cas, le Nigeria aura plus ou moins retrouvé sa production normale", ont continué les experts de Commerzbank.

Pour la semaine à venir, "il pourrait y avoir toujours une pression à la baisse, surtout si l'on a de nouveau des chiffres peu engageants d'une manière ou d'une autre sur les stocks", a pronostiqué Kyle Cooper de IAF Advisors.

Le marché essaie de déterminer si la première hausse des stocks en deux mois constatée cette semaine est une exception ou si elle est annonciatrice d'une tendance.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en très légère hausse à New York, le marché reprend son souffle


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.