Menu
A+ A A-

Analyses des prix du pétrole

Suivi des prix du pétrole, de l'étude des cours du baril à la compréhension de l'évolution de l'industrie pétrolière, au cœur des marchés pétroliers internationaux.

En Juillet 2011, les prix des matières premières importées se redressent

  • Écrit par Cours du baril

En juillet, le prix du pétrole en dollars s’est redressé (+2,3 %) après avoir baissé en juin (-1,0 %). Il s’établit à 116,5 $ le baril de Brent. Les prix en devises des matières premières hors énergie importées en France se sont également redressés (+1,6 % après -0,4 % en juin).

Le prix du pétrole se redresse

En juillet, le prix en dollars du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) s’est redressé (+2,3 % après -1,0 %). En euros, la hausse du prix du baril a été plus forte (+3,1 % après –1,4 %), du fait de la dépréciation de la monnaie européenne vis-à-vis du dollar (-0,8 %). Après avoir augmenté fortement en début d’année, le prix du baril de pétrole a baissé sur les trois derniers mois (-5,7 % en dollars et -4,6 % en euros).

Les prix des matières premières industrielles importées rebondissent

En juillet, les prix en devises des matières premières industrielles ont rebondi (+1,9 % après -0,2 %). D’une part, les prix des matières premières minérales ont remonté (+2,0 % après -0,5 %). Parmi les métaux non ferreux (+2,6 % après -0,7 %), les hausses des cours du zinc (+7,3 %), du plomb (+6,8 %) et du cuivre (+6,3 %) ont été en partie compensées par les baisses des prix du titane (-2,0 %) et de l’aluminium (-1,7 %). Les cours des métaux précieux repartent à la hausse (+3,8 % après -0,6 %), principalement ceux de l’argent (+5,9 %) et de l’or (+2,9 %).

D’autre part, les prix des matières premières agro-industrielles ont accéléré (+1,4 % après +0,8 % en juin) sous l’effet notamment du bond des prix des bois sciés de conifères (+8,9 % après +2,2 %). À l’opposé, les prix des fibres textiles naturelles ont accentué leur chute (-15,3 % après -7,2 %) dans le sillage du prix du coton (-18,4 % après -9,6 %).

Les prix des matières premières alimentaires importées se redressent

En juillet, les prix des matières premières alimentaires en devises se sont redressés (+1,0 % après -0,8 %). Les cours des denrées tropicales ont rebondi (+1,9 % après -3,7 %), notamment le thé (+8,4 %) et le cacao (+4,5 %). À l’inverse, les cours des céréales importées se sont repliés (-2,4 % après +1,7 %) sous l’effet d’une baisse soutenue du prix du maïs (-5,1 %). De même, les cours des oléagineux ont continué de baisser (-0,6 % après -0,8 % en juin). Enfin, le prix du sucre poursuit sa hausse (+13,1 % après +19,3 %).

Prix du pétrole (Brent)

 : Prix du pétrole (Brent)

Source : Insee

Ensemble des matières alimentaires

 : Ensemble des matières alimentaires

Source : Insee

Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

 : Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

Source : Insee

Ensemble des matières industrielles

 : Ensemble des matières industrielles

Source : Insee

Pétrole et dérivés
en dollar
Les prix sont en dollar par tonne sauf indication contraire.
Source : Insee
Prix Variations (en %)
dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 116,5 2,3 –5,7 54,6
Prix du Brent en €/baril 81,6 3,1 –4,6 38,5
Supercarburant 1054,7 4,7 –7,5 53,3
Gazole-fioul domestique 968,9 2,9 –5,3 51,7
Fioul lourd 633,1 4,0 0,3 56,6
Naphta 1038,6 0,0 –1,3 67,7

En Juin 2011, les prix des matières premières importées se stabilisent

  • Écrit par Cours du baril

En juin, le prix du pétrole en dollars a de nouveau diminué (–1,0 %), mais moins fortement qu’en mai (–6,9 %), pour s’établir à 113,9 $ le baril de Brent. Les prix en devises des matières premières hors énergie importées en France se sont stabilisés (–0,3 % après –3,8 % en mai).

La baisse du prix du pétrole s’atténue

En juin, la baisse du prix en dollars du pétrole de la mer du Nord (Brent) s’est atténuée (–1,0 % après –6,9 %). En euros, la baisse du prix du baril a été légèrement plus sensible (–1,4 % après –6,1 %), du fait de l’appréciation de la monnaie européenne vis-à-vis du dollar (+0,4 %). Après avoir augmenté fortement en début d’année, le prix du pétrole a baissé sur les trois derniers mois (–0,5 % en dollars et –3,1 % en euros).

Les prix des matières premières industrielles importées se stabilisent

En juin, les prix en devises des matières premières industrielles se sont stabilisés (–0,1 % après –4,5 %). D’une part les prix des matières premières minérales ont quelque peu reculé (–0,5 % après –4,0 %). Parmi les métaux non ferreux (–0,7 % après –4,8 %), le rebond des cours du zinc (+3,3 % après –8,9 %) et du cuivre (+1,3 % après –5,9 %) a compensé le repli des prix du nickel (–7,7 %) et de l’aluminium (–1,4 %). De même, les cours des métaux précieux ont légèrement baissé (–0,6 % après –5,5 %), principalement celui de l’argent (–2,6 %), tandis que celui du palladium a rebondi (+4,6 % après –4,2 %).

D’autre part les prix des matières premières agro-industrielles ont légèrement augmenté (+1,1 % après –6,0 % en mai), notamment ceux des bois sciés de conifères (+2,2 % après –13,5 %) et des fibres textiles naturelles (+1,7 % après –19,6 %).

Les prix des matières premières alimentaires importées se stabilisent

En juin, les prix des matières premières alimentaires en devises se sont stabilisés (–0,5 % après –2,5 %). Les cours des denrées tropicales ont de nouveau baissé (–3,7 % après –1,2 %), notamment ceux du café (–6,0 % pour l’arabica ; –3,2 % pour le robusta) en raison d’une forte production dans les pays producteurs d’Amérique Latine et d’Asie du Sud-est. À l’inverse, les cours des céréales importées se sont redressés (+1,7 % après –0,5 %). Enfin, le prix du sucre a rebondi (+19,3 % après –14,1 %), du fait d’une dégradation des perspectives de récoltes en Inde, deuxième producteur mondial.

Prix du pétrole (Brent)

 : Prix du pétrole (Brent)

Source : Insee

Ensemble des matières alimentaires

 : Ensemble des matières alimentaires

Source : Insee

Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

 : Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

Source : Insee

Ensemble des matières industrielles

 : Ensemble des matières industrielles

Source : Insee

Pétrole et dérivés
en dollar
Les prix sont en dollar par tonne sauf indication contraire.
Source : Insee
Prix Variations (en %)
dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 113,9 –1,0 –0,5 52,5
Prix du Brent en €/baril 79,1 –1,4 –3,1 29,4
Supercarburant 1007,3 –6,0 –4,3 43,1
Gazole-fioul domestique 942,0 0,5 –3,2 43,2
Fioul lourd 608,5 0,8 3,5 49,0
Naphta 1038,6 0,0 6,4 59,3

En mai 2011, les prix des matières premières reculent

  • Écrit par Cours du baril

Prix du pétrole et des matières premières importées – mai 2011

En mai, le prix du pétrole en dollars s’est replié (–6,9 %, après +7,9 % en avril) pour s'établir à 115,1 $ le baril de Brent. Les prix en devises des matières premières hors énergie importées en France ont également reculé (–3,8 % après +0,3 % en avril).

Le prix du pétrole baisse

En mai, le prix en dollars du pétrole de la mer du Nord (Brent) a baissé (–6,9 % après +7,9 %). En euros, la baisse du prix du baril a été légèrement moindre (-6,1 %), du fait de la dépréciation de l’euro vis-à-vis du dollar (–0,8 %). La hausse continue du prix du pétrole depuis mi-2010 (+65,4 % en dollars entre juin 2010 et avril 2011) s'est donc interrompue.

Les prix des matières premières industrielles importées se replient

En mai, les prix en devises des matières premières industrielles ont reculé (-4,5 % après +0,9 %). Les prix des matières premières minérales se sont repliés (-4,0 % après +1,7 %). Les prix des métaux précieux se sont retournés (–5,5 % après +9,4 %), en particulier le cours de l’argent (–12,4 % contre +17,2 % en avril). Les prix des métaux non ferreux se sont eux aussi repliés (–4,8 % après +1,7 %) : pour le cuivre et l’aluminium, qui représentaient 24,8 % des matières premières hors énergie importées par la France en 2010, ils ont baissé respectivement de 5,9 % et de 2,7 %.

Parallèlement, la baisse des prix des matières premières agro-industrielles s’est accentuée (–6,0 % après –1,5 %). Les cours des bois sciés de conifères se sont fortement repliés (–13,5 %) ainsi que ceux du caoutchouc naturel (–9,2 %) et des fibres textiles naturelles (–19,8 %). En particulier, le prix du coton a nettement reculé (–22,6 %) du fait de récoltes abondantes dans l’hémisphère Sud (Brésil et Australie).

La baisse des prix des matières premières alimentaires se poursuit

En mai, les prix des matières premières alimentaires en devises ont de nouveau reculé (–2,5 % après –0,7 %). Le prix du sucre continue de baisser fortement (–14,1 % après déjà -9,7 % en avril) du fait de l’amélioration des perspectives de récoltes dans les principaux pays producteurs. Les cours de la viande bovine se sont également repliés (–5,9 %) et ceux des céréales ont quelque peu reculé (–0,5 %), et principalement le maïs (-4,3 %).

Prix du pétrole (Brent)

 : Prix du pétrole (Brent)

Source : Insee

Ensemble des matières alimentaires

 : Ensemble des matières alimentaires

Source : Insee

Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

 : Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

Source : Insee

Ensemble des matières industrielles

 : Ensemble des matières industrielles

Source : Insee

Pétrole et dérivés
en dollar
Les prix sont en dollar par tonne sauf indication contraire.
Source : Insee
Prix Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 115,1 –6,9 11,2 52,0
Prix du Brent en €/baril 80,3 –6,1 5,9 33,0
Supercarburant 1072,1 –5,9 22,2 48,3
Gazole-fioul domestique 937,5 –8,3 6,5 43,6
Fioul lourd 603,6 –4,4 11,7 43,7
Naphta 1038,6 –1,3 18,5 52,2
Matières premières importées (hors énergie) en devises
base 100 en 2000
Source : Insee
Indices Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Alimentaires 268,5 –2,5 –3,6 26,4
Denrées tropicales 298,4 –1,2 –3,4 29,5
Oléagineux 290,7 –0,9 –3,1 30,8
Céréales 284,5 –0,5 –1,8 39,7
Sucre 268,3 –14,1 –31,2 49,6
Viande bovine 158,4 –5,9 2,2 4,9
Industrielles 269,1 –4,5 –4,1 17,0
Agro-industrielles 160,6 –6,0 –8,1 5,5
Fibres textiles naturelles 323,4 –19,8 –19,3 82,5
Caoutchouc naturel 548,4 –9,2 –15,9 45,1
Cuirs 105,1 –4,6 –8,1 –8,8
Pâte à papier 147,2 0,7 5,2 5,6
Bois sciés tropicaux 158,6 1,5 3,0 14,3
Bois sciés de conifères 88,3 –13,5 –21,3 –16,6
Minérales 327,8 –4,0 –2,7 21,4
Minerai de fer 622,6 0,0 –2,3 1,6
Métaux non ferreux 287,6 –4,8 –4,6 23,3
Métaux précieux 446,0 –5,5 11,1 47,0
Ensemble 258,6 –3,8 –3,9 20,3

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juin 2019 à 21:44

Le pétrole hésite entre les tensions au Moyen-Orient et la p…

Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé mardi, entre les craintes liées aux tensions élevées au Moyen-Orient...

mardi 25 juin 2019 à 12:27

Le pétrole fait du surplace avant le G20 et l'Opep

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau mardi sans effacer les gains de la semaine précédente dans un marché attentiste face...

mardi 25 juin 2019 à 06:35

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse en raison de prises de bénéfice après la forte hausse des derniers...

lundi 24 juin 2019 à 21:27

Les prix du pétrole divergent: tensions dans le Golfe, inter…

Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé lundi, hésitant entre les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran...

lundi 24 juin 2019 à 16:30

Les prix du pétrole divergent, hésitations russes et tension…

Londres: Les cours du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens, hésitant entre la prudence du ministre russe de l'Energie sur l'avenir...

lundi 24 juin 2019 à 12:14

Le pétrole monte, de nouvelles sanctions américaines contre …

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, continuant d'être soutenus par les tensions dans le Golfe alors...

lundi 24 juin 2019 à 12:02

Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers montent

Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont grimpé la semaine dernière.

lundi 24 juin 2019 à 05:42

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, subissant toujours les effets de l'instabilité dans le Golfe...

samedi 22 juin 2019 à 10:14

En Angola, grand ménage dans le pétrole pour relancer la pro…

Luanda: La production de pétrole en Angola a chuté en 2018 à son plus bas niveau en dix ans. Mais le président...

Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Chiffres du jour

Vendredi 21 juin 2019 Les cours du pétrole montaient encore vendredi alors que le président américain Donald Trump a affirmé avoir annulé au dernier moment des frappes contre l'Iran. Vers 14h00 GMT le baril de Brent était en hausse de un dollar tandis que le WTI gagnait 27 cents.

En février 2019, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

Lire la suite

En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

Lire la suite

Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

Lire la suite