Menu
A+ A A-

Le brut recule fortement, miné par les inquiétudes sur la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient nettement lundi en cours d'échanges européens, minés par un vif regain d'inquiétude des investisseurs face à l'aggravation de la crise de la dette en zone euro, et sur fond de renchérissement persistant du dollar.

Vers 10H00 GMT (11H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 111,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, perdant 1,32 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 1,22 dollar, à 86,02 dollars.

Après avoir déjà fortement baissé vendredi, les cours du baril accentuait leur repli dans un marché dominé par la prudent.

"Les prix pâtissent de la résurgence des préoccupations sur l'évolution de la crise de la dette en zone euro, mais aussi de la montée du dollar, qui réduit l'attractivité des marchés de matières premières", expliquait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Les marchés financiers restaient ébranlés par les craintes d'un retour en récession des économies développées, et en particulier de la zone euro, où une solution durable pour éviter un défaut de paiement de la Grèce n'a toujours pas été trouvée et où les place boursières chutaient de nouveau lundi.

L'annonce dimanche par Athènes de nouvelles mesures visant à économiser quelque 2 milliards d'euros n'est pas parvenue à rasséréner les investisseurs, d'autant que, dans une tribune de presse lundi, le ministre allemand de l'Economie Philipp Rösler a indiqué ne pas exclure une faillite ordonnée de la Grèce pour sauver l'euro.

Dans ce contexte, la monnaie européenne continuait d'évoluer en nette baisse face au dollar, et cette appréciation du billet vert rendait encore moins attractifs les achats de pétrole libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Après avoir lâché jusqu'à 2 dollars au cours des échanges asiatiques, les cours du barils ont cependant limité légèrement leurs pertes en début d'échanges européens.

"La relative résistance des prix du pétrole (face à la tempête balayant l'ensemble des marchés financiers, ndlr) est assez surprenante, étant donné les perspectives économiques toujours plus moroses, aux Etats-Unis comme en Europe, mais cela peut en partie s'expliquer par la robustesse de la Chine", soulignaient les experts de Commerzbank.

Les importations de pétrole du géant asiatique, deuxième pays consommateur de brut dans le monde, ont en effet bondi de manière inattendue en août, progressant de 8,2% sur un mois - ce qui correspond pour les 8 premiers mois de l'année à une hausse de 6,4% sur un an.

Par ailleurs, la marché pétrolier reste soutenu par des tensions sur l'offre, attisées par les récentes interruptions de production dans le golfe du Mexique en raison d'ouragans et des incertitudes sur la production en mer du Nord, affectée par des difficultés techniques lors de la période de maintenance estivale, ajoutait David Hufton, analyste du courtier PVM.

tt



(AWP / 12.09.2011 12h31)


Commenter Le brut recule fortement, miné par les inquiétudes sur la zone euro


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite