Menu
A+ A A-

Le brut remonte après une forte chute des stocks de brut aux USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole remontaient sensiblement jeudi en fin d'échanges européens, soutenus par une chute plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis, mais le marché restait sur ses gardes avant un discours très attendu du président américain Barack Obama sur l'emploi.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 116,29 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 49 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grimpait de 53 cents, à 89,87 dollars.

"Les prix ont fait bonne figure, aidés par la résistance des marchés boursiers, et ils ont nettement accrus leurs gains après les chiffres sur les stocks de brut américains, qui ont connu une dégringolade bien au-delà de ce qui était attendu", expliquait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

Selon les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), les stocks de brut aux Etats-Unis ont reculé de 4 millions de barils lors de la semaine achevée le 2 septembre, alors que les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur une baisse limitée à 1,6 million de barils.

Cette violente baisse s'explique notamment par les perturbations de la production d'hydrocarbures dans le golfe du Mexique (qui représente plus d'un quart de la production américaine de brut), à l'approche de la tempête tropicale Lee en fin de semaine dernière.

Fort de ce rapport jugé "solide", les cours du pétrole ont ainsi conforté leurs gains, après s'être envolés mercredi de 3,32 dollars à New York et de 2,91 dollars à Londres. Le prix du Brent a ainsi engrangé près de 7 dollars en l'espace de trois jours.

"Mais cette récente hausse s'explique avant tout par des facteurs extérieurs (au marché du pétrole) ou alors très temporaires, et le niveau actuel des prix ne reflète que très peu le véritable état" de l'offre et de la demande de brut dans le monde, tempéraient les analystes de Commerzbank.

L'agence gouvernementale américaine d'information sur l'Energie (EIA) a ainsi révisé en baisse sensible mercredi sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2012.

Et une nouvelle forte hausse des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière, selon des chiffres publiés jeudi, n'était pas pour rassurer les investisseurs, qui continuent de redouter un retour en récession des Etats-Unis, premier consommateur de brut de la planète.

Dans ce contexte, "la prudence continue de dominer le marché du pétrole, particulièrement à quelques heures du discours de Barack Obama, qui devrait fournir quelques indications sur les perspectives économiques du pays", confirmait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Le président Obama devrait proposer d'injecter 300 milliards de dollars dans l'économie américaine pour lutter contre un chômage obstinément élevé.

Les opérateurs continuaient de surveiller jeudi une nouvelle dépression se développant au sud du Golfe du Mexique au large de la péninsule du Yucatan, et l'ouragan Katia dans l'Atlantique, qui se rapprochait de la côte est américaine, région concentrant une partie significative des capacités de raffinerie du pays.

cha



(AWP / 08.09.2011 18h34)


Commenter Le brut remonte après une forte chute des stocks de brut aux USA


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 25 mars 2019 à 14:14

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers sans direc…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont évolué dans des directions différentes la semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants montent encore à l'exception du gazo…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière à l'exception du gazole, alors que le prix du pétrole...

    lundi 25 mars 2019 à 12:30

    Le pétrole creuse un peu ses pertes

    Londres: Les prix du pétrole reculaient encore un peu lundi en cours d'échanges européens après une baisse marquée en fin de semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 05:48

    Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer lundi en Asie, les craintes de ralentissement de la croissance prenant les devants sur...

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 25 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 66,84 dollars à Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance cédait 44 cents à 58,60 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite