Menu
A+ A A-

Le brut grimpe nettement, à l'unisson d'un vigoureux rebond des Bourses

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accéléraient nettement leur hausse mercredi en fin d'échanges européens, dopés par un vigoureux rebond des places boursières, et soutenus par l'inquiétude persistante sur la production américaine dans le golfe du Mexique, perturbée par la saison des ouragans.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 115,34 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,45 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance bondissait de 2,93 dollars, à 88,95 dollars.

Après avoir déjà engrangé mardi plus de 2,80 dollars, le Brent montait à nouveau nettement, "avec de solides gains appuyés par l'ensemble des places boursières, qui ont rebondi plutôt vigoureusement", observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Les Bourses européennes ont ainsi clôturé mercredi sur de fortes hausses, bondissant de plus de 3% à Londres et Paris, et de plus de 4% à Francfort.

Les inquiétudes sur l'offre de pétrole contribuaient également à tirer les prix, "entre tensions structurelles sur l'offre en mer du Nord, incertitudes sur le temps nécessaire pour redémarrer les exportations libyennes de brut, et perturbations de la production d'hydrocarbures dans le golfe du Mexique", expliquait Andrew Matharu, de Westhouse Securities

En raison du passage de la tempête tropicale Lee en fin de semaine dernière, "près de 60% de la production américaine de brut dans le Golfe du Mexique a été interrompue" et n'était toujours par remise en route mardi, confirmaient les analystes de Commerzbank.

Le Golfe du Mexique abrite plus du quart de la production totale d'hydrocarbures des Etats-Unis.

Selon Commerzbank, cette perturbation de l'offre devrait être reflétée par les chiffres hebdomadaires des stocks pétroliers aux Etats-Unis, publiés jeudi par le département américain de l'Energie (en décalage d'un jour cette semaine en raison du lundi férié dans le pays).

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablent ainsi sur une chute de 1,1 million de barils des réserves de brut sur la semaine achevée le 2 septembre, une perspective de nature à soutenir le marché du pétrole qui avait pâti la semaine dernière d'une hausse massive et inattendue de ces stocks.

Les opérateurs surveillaient par ailleurs une nouvelle dépression dans le sud du golfe du Mexique, au large de la péninsule du Yucatan.

Celle-ci a 60% de chances de se transformer en cyclone dans les 48 heures, selon les services météorologiques américains, ce qui pourrait affecter l'offre du Mexique, deuxième exportateur de brut vers les Etats-Unis.

Enfin, les investisseurs spéculaient sur l'état de l'économie américaine, avant la publication du Livre Beige publié mercredi par la banque centrale des Etats-Unis (Fed), et surtout un discours très attendu, jeudi, du président américain Barack Obama.

"Le discours de Barack Obama pourrait apporter un soutien supplémentaire aux prix du brut, s'il annonce au Congrès de nouvelles mesures de relance pour aider" une économie vacillante, estimait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

rp



(AWP / 07.09.2011 18h31)


Commenter Le brut grimpe nettement, à l'unisson d'un vigoureux rebond des Bourses


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite