Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, inquiétude sur la production

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole montaient mercredi à l'ouverture à Wall Street, le marché s'inquiétant de l'arrêt prolongé de la production dans le golfe du Mexique après la tempête tropicale Lee, alors qu'un système au large du Yucatan a 60% de chances d'évoluer en ouragan.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre se négociait vers 13H40 GMT/15h40 HEC à 87,87 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), en progression de 1,85 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Pour les analystes, la hausse des cours s'explique par la non reprise d'une grande partie de la production d'hydrocarbure dans le golfe du Mexique, zone qui fournit le quart du brut consommé aux Etats-Unis.

Bien que la tempête tropicale Lee, qui a atteint dimanche la Louisiane (sud), n'ait infligé aucun dégât majeur, 60,5% de l'extraction pétrolière et 41,6% de l'extraction gazière sont toujours suspendues, selon un rapport publié mardi par le Bureau de gestion et de réglementation des ressources énergétiques des océans (BOEMRE).

"Les gens pensaient que comme c'était seulement une tempête, la production serait vite rétablie. Mais avec le rapport du BOEMRE, on a bien vu que ce n'était pas le cas", a commenté à l'AFP Phil Flynn, vice-président de PFG Best Research.

"Et une nouvelle dépression tropicale est en train de se former plus loin au sud (du golfe du Mexique)", a-t-il ajouté à propos d'un système en cours de formation au large de la péninsule du Yucatan, dans l'est du Mexique. Le Centre National des Ouragans, basé à Miami, évalue à 60% la probabilité qu'il évolue en cyclone tropical d'ici deux jours.

Les prix de l'or noir devraient en outre évoluer parallèlement à ceux de la bourse, comme ce fut le cas mardi, a estimé M. Flynn, s'attendant à un cours de clôture avoisinant les 88 dollars. Wall Street a ouvert en hausse mercredi.

A la veille de l'annonce des chiffres hebdomadaires des stocks pétroliers aux Etats-Unis, publiés avec un jour de décalage par le département américain de l'Energie car lundi était férié, les économistes de Natixis disent s'attendre à une hausse des réserves américaines de 1 à 2 millions de barils.

"L'impact de la tempête tropicale Lee sur les stocks pétroliers devrait être plus visible dans les chiffres de la semaine prochaine", écrivent-ils, car "les groupes pétroliers ont commencé à interrompre leur production à la fin de la semaine dernière".

Et pour Barclays Capital, "la faiblesse prolongée du brut coté à New York est injustifiée".

rp



(AWP / 07.09.2011 16h01)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, inquiétude sur la production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite