Menu
A+ A A-

Le brut recule, sur fond de regain d'inquiétude sur l'Europe

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens, pénalisés par un regain de prudence des investisseurs après un indicateur manufacturier décevant en Europe et face à un renchérissement du dollar face à un euro sous pression.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 114,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 81 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 37 cents, à 88,44 dollars.

L'activité manufacturière s'est contractée en août dans la zone euro, retombant à son plus bas niveau depuis deux ans, selon la deuxième estimation de l'indice PMI des directeurs d'achats publiée jeudi, qui s'est révélée bien plus faible qu'attendu par les analystes.

De quoi alimenter la prudence des opérateurs, avant une nouvelle salve de statistiques économiques aux Etats-Unis, dont les résultats de l'enquête ISM manufacturière pour le mois d'août.

Les indicateurs manufacturiers européen et américain "concentrent l'attention du marché, avant le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américains publié vendredi. Ce sont tous de sérieux indicateurs sur la probabilité ou non d'un retour en récession" des économies de Etats-Unis et de la zone euro, expliquait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Un mouvement de repli des Bourses européennes, ainsi que d'un renchérissement du dollar face à un euro sous pression --qui rendait moins attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises-- contribuaient à tirer vers le bas les cours du baril.

"On peut s'attendre à de forts mouvements des prix selon la teneur des indicateurs qui tomberont aux Etats-Unis", soulignait M. Petersson, alors que les opérateurs continuaient de spéculer sur de nouvelles mesures de soutien de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'économie.

Plusieurs dirigeants de la Fed ont discuté de plusieurs stimulants monétaires, des mesures susceptibles d'alimenter les investissements dans les matières premières mais qui auraient aussi pour effet de diluer la valeur du billet vert, un facteur de soutien supplémentaire pour le pétrole.

Dans ce contexte, "une contraction de l'activité manufacturière aux Etats-Unis pourrait, paradoxalement, avoir un effet positif sur les prix du pétrole en renforçant la probabilité" de mesures de soutien par la banque centrale américaine, notaient les analystes de Commerzbank.

Les investisseurs continuaient par ailleurs de surveiller l'océan Atlantique, où l'ouragan Katia poursuivait sa trajectoire vers la côte Est des Etats-Unis, qui abrite près de 10% des capacités totales de raffineries du pays.

Ils guettaient également dans le golfe du Mexique une dépression à l'ouest de la Floride, qui avait de fortes chances de se transformer en cyclone dans les prochaines 48 heures selon les services météorologiques américains.

Le golfe du Mexique abrite plus d'un tiers de la production pétrolière américaine. "Certaines compagnies dans cette zone ont déjà commencé à évacuer une partie du personnel (de leurs plateformes). Cela devrait fournir un soutien aux prix du brut", estimait Filip Petersson.

fah



(AWP / 01.09.2011 12h31)


Commenter Le brut recule, sur fond de regain d'inquiétude sur l'Europe


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite