Menu
A+ A A-

Le brut poursuit son repli sur fond de nouvelle débâcle des Bourses

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur repli vendredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'un plongeon de plus de 5 dollars à New York, emportés dans une nouvelle débâcle des places boursières encore préoccupées d'un retour en récession de l'économie mondiale.

Vers 10H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 106,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 94 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 2,00 dollars, à 80,38 dollars.

Les cours du baril creusaient leurs pertes après avoir dégringolé jeudi de plus de 3,61 dollars à Londres et de 5,20 dollars à New York, pâtissant de nouveau vendredi d'une déroute des places boursières européennes, qui ont chuté de plus de 3% dès les premiers échanges à Londres, Paris ou Francfort.

"La peur, l'inquiétude et la tourmente: ces mots fournissent un bon résumé de l'activité jeudi sur le marché (...) et la nervosité se prolonge vendredi", observaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

"Les craintes croissantes d'un retour en récession de l'économie (en Europe et aux Etats-Unis) font singulièrement pâlir les perspectives de la demande pétrolière mondiale", qui s'est montrée jusque là "particulièrement résistante", surtout compte tenu de prix du baril très élevés, ajoutaient-ils.

Une salve d'indicateurs décevants aux Etats-Unis, dont un effondrement spectaculaire de l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie en août, ont renforcé jeudi les inquiétudes pour l'économie américaine.

Ces dernières, déjà exacerbées par une note de Morgan Stanley jugeant "sérieux" un possible retour en récession aux Etats-Unis comme en zone euro, ont alimenté une débâcle boursière générale, qui s'est répercutée sur les marchés des matières premières.

Dans ce contexte, les prix du brut pourraient encore accentuer leur baisse, estimait Olivigber Jakob, de la société suisse Petromatrix.

La chute des cours, qui ont lâché quelque 7 dollars depuis mercredi soir à Londres comme à New York, "ne servira pas à grand chose pour aider l'économie mondiale ou rassurer les consommateurs", tempérait-il cependant, notant que le pétrole "est encore +cher+, surtout dans l'environnement économique actuel".

"Nous quittons progressivement la période estivale des grands déplacements en voiture, et les prix du fioul de chauffage avant l'hiver (dans l'hémisphère nord) sont toujours à un niveau record: on peut donc supposer que la demande énergétique a encore de la marge pour se réduire", poursuivait-il.

Même la robuste demande des pays émergents, et notamment de la Chine (deuxième consommateur mondial de brut), pourrait être affectée, renchérissait JBC Energy, soulignant que "le risque d'une contagion aux économies asiatiques d'une possible récession aux Etats-Unis ne pouvait pas être écarté".

Dans ce contexte, les analystes de Commerzbank soulignaient qu'"il y a de plus en plus de parallèles avec la situation observée en 2008", année où les prix du baril avaient atteint en juillet des niveaux records à plus de 147 dollars avant de s'effondrer les mois suivants, jusqu'à quelque 35 dollars en décembre.

tt



(AWP / 19.08.2011 12h41)


Commenter Le brut poursuit son repli sur fond de nouvelle débâcle des Bourses


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite