Menu
A+ A A-

Le brut finit sur un plongeon de près de 6% à New York

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini sur un plongeon de près de 6% jeudi à New York, les mauvaises statistiques économiques et la déroute des places boursières poussant le marché pétrolier à remettre en cause ses espoirs de croissance de la demande d'énergie.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 82,38 dollars, en baisse de 5,20 dollars (-5,9%) par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance octobre a lâché 3,61 dollars à 106,99 dollars.

"Une grande partie des facteurs qui ont affecté les marchés boursiers influe certainement" sur le marché pétrolier, a constaté John Kilduff, d'Again Capital.

"Que ce soient les inquiétudes sur les banques européennes ou les indicateurs économiques, le marché du brut a été mis KO. L'idée que l'économie va continuer à croître au second semestre et l'année prochaine s'éloigne considérablement. Les perspectives de demande sont nettement réduites", a-t-il ajouté.

Les indices boursiers, en Europe comme à Wall Street, ont dégringolé après que la banque Morgan Stanley a revu en baisse ses prévisions de croissance économique sur la planète. Ses analystes ne tablent plus que sur une croissance de 3,9% dans le monde en 2011 (+4,2% auparavant) et 3,8% en 2012 (+4,5% auparavant) et ont jugé les Etats-Unis et la zone euro "dangereusement proches de la récession".

Les statistiques publiées aux Etats-Unis, premier pays consommateur d'or noir, ont accentué les pertes du baril de brut. Elles ont montré une augmentation des inscriptions au chômage la semaine dernière, une rechute des reventes de logements en juillet et un effondrement de l'activité industrielle dans la région de Philadelphie (est) pour août.

"Le marché continue de réagir à toutes les statistiques économiques. Vu les événements de ces derniers temps, tout le monde est inquiet pour l'économie mondiale", a constaté Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Chaque chiffre est disséqué par le marché, qui réagit parfois de manière excessive, mais c'est l'environnement dans lequel nous sommes qui veut cela. Tout le monde s'inquiète pour la demande" de pétrole, a-t-il ajouté.

L'accès d'angoisse des marchés financiers a également soutenu la valeur du dollar, considéré comme une valeur refuge, rendant le brut, libellé en monnaie américaine, moins intéressant pour les investisseurs munis d'autres devises.

"La volatilité des marchés continue de refléter l'incertitude qui entoure l'évolution future de la croissance économique, avec un regain d'inquiétudes sur les marchés de la dette en Europe qui pèsent encore sur la tendance", ont relevé les analystes de JPMorgan.

"Pour autant, les fondamentaux du marché pétrolier sont constructifs et de nature à soutenir les prix", ont-il ajouté, soulignant que la bonne tenue de la demande actuellement dans les pays émergents.

rp



(AWP / 19.08.2011 06h21)


Commenter Le brut finit sur un plongeon de près de 6% à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite