Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en nette baisse à New York, croissance en Europe inquiète

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole se repliaient nettement mardi à l'ouverture à New York, sous la pression d'indicateurs économiques décevants en Europe sur l'état de la croissance et aux Etats-Unis.

Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre s'échangeait à 86,19 dollars, en repli de 1,69 dollar par rapport à la veille.

A l'unisson des marchés boursiers, le baril de brut rendait ses gains de la veille.

La pression venait de la zone euro, où la croissance économique a nettement ralenti au deuxième trimestre, plombée non seulement par les difficultés des pays les plus fragiles mais aussi par le coup d'arrêt subi par la France et l'Allemagne.

Le produit intérieur brut allemand n'a augmenté que de 0,1% au printemps, contre 0,4% attendu. C'est à peine mieux que la France, qui a connu une croissance nulle au deuxième trimestre (0%), selon des chiffres publiés vendredi.

"L'économie allemande est le grand leader de la croissance en Europe. Si elle ralentit, cela va peser sur le reste" du continent, a observé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Aux Etats-Unis, le marasme de la construction de logements se prolongeait, avec une activité à des niveaux de faiblesse record. Les départs de chantiers sont repartis à la baisse en juillet (-1,5% sur un mois) après avoir bondi en juin.

Dans ce contexte, les investisseurs adoptaient l'attitude opposée par rapport à lundi, séance d'optimisme au cours de laquelle le baril avait commencé la semaine sur un gain de 2,50 dollars.

Le marché attendait en plus l'issue de la rencontre entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel autour de la crise de la dette.

"Les acteurs de marché ne peuvent ignorer l'environnement économique fondamental bien longtemps", ont estimé les analystes de Commerzbank, alors que le pétrole s'était bien repris après être brièvement tombé il y a une semaine sous 76 dollars.

"Plus particulièrement, la faiblesse de la demande des Etats-Unis, premier consommateur mondial (de brut, ndlr) et le ralentissement dans la consommation de la Chine, reflété dans les dernières statistiques sur les importations de brut, restent des facteurs négatifs pour l'instant", ont-ils ajouté.

rp



(AWP / 16.08.2011 15h31)


Commenter Le brut ouvre en nette baisse à New York, croissance en Europe inquiète


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite