Menu
RSS
A+ A A-

Réserves d'un gisement en mer du Nord revues en forte hausse (Statoil)

prix du petrole norvègeOslo : Le groupe pétrolier norvégien Statoil a revu mardi en forte hausse les réserves du gisement Aldous Major South dont il avait annoncé la découverte en mer du Nord la semaine dernière et qui pourrait devenir l'un des dix plus gros gisements du plateau continental norvégien.

Selon Statoil, Aldous Major South "communique", comme pressenti, avec un gisement voisin baptisé Avaldsnes, avec lequel il forme un réservoir susceptible de contenir entre 500 millions et 1,2 milliard de barils équivalent-pétrole (bep) extractibles.

"Aldous/Avaldsnes est une découverte pétrolière géante et selon nos estimations, leurs réserves combinées pourraient en faire une des dix plus importantes découvertes de pétrole sur le plateau continental norvégien", a estimé Tim Dodson, un haut responsable de Statoil, dans un communiqué.

"La Norvège n'a pas fait de découverte de pétrole similaire depuis le milieu des années 1980", a-t-il souligné.

En annonçant la découverte d'Aldous Major South le 8 août, Statoil avait indiqué que ses réserves étaient comprises entre 200 et 400 millions de barils équivalent-pétrole (mbep), tandis que celles d'Avaldsnes étaient estimées entre 100 et 400 mbep.

Dans un communiqué, Statoil fait état de "signes très forts" qu'Aldous Major South pourrait contenir entre 200 et 400 mbep supplémentaires.

Cela constitue une excellente nouvelle pour le socle continental norvégien: sous l'effet de l'amenuisement des réserves et de l'absence de découvertes suffisantes pour remplacer les volumes extraits, la production d'or noir du pays scandinave n'a cessé de décliner depuis le pic atteint en 2001.

Elle est aujourd'hui sensiblement inférieure à 2 millions de barils par jour (mbj), contre 3 mbj il y a 10 ans.

C'est aussi de très bon augure pour Statoil, confronté à une production déclinante ces derniers temps.

De nouveaux forages vont maintenant avoir lieu pour déterminer si Aldous/Avaldsnes communique aussi avec le gisement Aldous Major North mais aussi en vue d'affiner les évaluations.

Outre Statoil, qui en détient 40%, Aldous Major South est la propriété de la société publique norvégienne Petoro (30%), d'un autre norvégien, Det norske oljeselskap (20%), et du suédois Lundin (10%).

L'information a été applaudie par les investisseurs: l'action Det norske oljeselskap a bondi de 21% à l'ouverture de la Bourse d'Oslo et celle de Statoil de 1,9%, tandis que Lundin s'adjugeait 6,5% à Stockholm.

Avaldsnes, pour sa part, est la propriété de Lundin (40%), de Statoil (40%) et du danois Maersk (20%).

ds



(AWP / 16.08.2011 10h31)



Commenter Réserves d'un gisement en mer du Nord revues en forte hausse (Statoil)

La Compagnie pétrolière norvégienne Statoil

Statoil renoue avec des bénéfices astronomiques en 2017

mercredi 07 février 2018

Oslo: Le groupe pétrolier norvégien Statoil est nettement revenu dans le vert en 2017 grâce à la remontée des cours et à une production record, a-t-il annoncé mercredi.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Statoil

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite