Menu
A+ A A-

Ouverture en hausse à New York après une semaine volatile

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, dans un marché qui semblait se stabiliser après une semaine de volatilité extrême et malgré un nouvel indicateur décevant sur l'économie américaine.

Vers 13H15 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre s'échangeait à 86,13 dollars, en progression de 75 cents par rapport à vendredi.

"Les choses ont été plutôt calmes dans la nuit, on a l'impression que les marchés se stabilisent", a observé Tom Bentz, BNP Paribas, basé à New York.

Les prix ont fait des montagnes russes au cours d'une semaine très volatile. Le baril avait regagné environ 10 dollars depuis son plus bas il y a une semaine avant de terminer vendredi sur une perte de quelques cents.

"La volatilité élevée observée dans toutes les principales classes d'actifs va certainement continuer cette semaine alors que la crise de la dette des deux côtés de l'Atlantique, combinée à une activité économique ralentie, maintiennent les acteurs du marché sous pression", a prévenu Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

Les indicateurs lundi étaient mitigés. Le recul de l'activité manufacturière de la région de New York s'accélérait en août, selon l'indice Empire State publié lundi par la banque centrale américaine.

Par contre, l'économie japonaise s'est montrée plus résistante que prévu au deuxième trimestre 2011, même si le pays est resté ancré en récession à cause du séisme du 11 mars. Le recul de 1,3% du PIB en rythme annualisé est nettement inférieur à celui redouté par les économistes et laisse espérer un rebond.

Un affaiblissement du dollar et des indicateurs laissant entrevoir une ouverture en hausse à Wall Steet soutenaient par ailleurs le marché pétrolier.

Les chiffres du régulateur des marchés dérivés américains portant sur les positions des courtiers sur le marché pétrolier ont montré que "beaucoup de positions spéculatives ont disparu" la semaine passée, pendant le tumulte des marchés financiers, a souligné Tom Bentz.

Les analystes de Commerzbank notaient de leur côté que l'engagement des courtiers à l'achat restait malgré tout élevé par rapport à la moyenne.

jq



(AWP / 15.08.2011 15h46)


Commenter Ouverture en hausse à New York après une semaine volatile


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite