Menu
A+ A A-

Le brut lâche 6% à New York, au plus bas depuis novembre

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont chuté de plus de 6% lundi à New York, à leurs plus bas niveaux depuis novembre, dans un marché où l'abaissement de la note de la dette des Etats-Unis a plombé un peu plus les prévisions de demande.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 81,31 dollars, soit une chute de 5,57 dollars, ou 6,4%, par rapport à vendredi.

Le baril s'est tout juste maintenu à plus de 81 dollars, à son plus bas niveau depuis la fin novembre.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a lâché 5,63 dollars à 103,74 dollars.

"Les marchés boursiers se font matraquer, et c'est la même chose pour le brut", a observé Matt Smith, de Summit Energy.

L'agence de notation Standard and Poor's a sorti vendredi soir la première économie mondiale du cercle des emprunteurs les plus fiables, en faisant passer les Etats-Unis de la note "AAA" à "AA+".

La réaction du marché a été "sanglante": "les investisseurs liquident leurs positions parce que l'avenir est tellement incertain", a ajouté M. Smith, précisant que les conséquences de l'abaissement de la note américaine étaient "surtout psychologiques".

Les investisseurs ont fui les actifs les plus risqués au profit des valeurs refuges: bons du Trésor américain à 10 ans, franc suisse sur le marché des changes, ou encore l'or du côté des matières premières.

L'once du précieux métal a bondi à plus de 1700 dollars lundi.

"L'abaissement de la note et les commentaires de Standard and Poor's montrent que les Etats-Unis pourraient avoir du mal à payer leurs factures, ce qui pourrait engendrer une baisse continue des dépenses de l'Etat et une économie ralentie. Et ces deux choses ont pour conséquence une demande de pétrole moins forte", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Le marché anticipe (...) peut-être même une baisse de la demande aux Etats-Unis", premier consommateur mondial d'or noir, a précisé l'analyste.

Pour les analystes de JPMorgan Chase, l'abaissement de la note n'est pas une surprise, évoquée sur les marchés depuis plusieurs semaines.

"Mais considérée dans le contexte plus large des problèmes de dette publique en Europe et des craintes de contagion sur les marchés financiers, les marchés pétroliers en prennent note", ont-ils souligné.

L'abaissement de la note est venu s'ajouter à une longue liste d'indicateurs décevants et aux craintes de voir l'Europe s'enfoncer dans la crise de la dette.

La chute des prix du pétrole "est en partie en réponse au ralentissement économique, en partie lié au simple fait que les investisseurs éliminent certaines positions afin de lever des liquidités", a indiqué Andy Lipow.

Malgré le maigre rebond du baril vendredi, en huit séances il avait déjà abandonné plus de 10% avant la séance de lundi. Depuis le 26 juillet, dernière séance où il a dépassé les 100 dollars, le baril a abandonné plus de 18 dollars.

Le rapport mensuel du département américain de l'Energie à paraître mardi pourrait offrir quelques éclaircissements sur la situation du marché pétrolier dans le tumulte mondial actuel, a noté M. Smith.

rp



(AWP / 09.08.2011 06h21)


Commenter Le brut lâche 6% à New York, au plus bas depuis novembre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite