Menu
A+ A A-

Le brut plie sous le poids d'inquiétudes sur la reprise mondiale

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole perdaient du terrain jeudi en cours d'échanges européens, évoluant à des plus bas depuis cinq semaines à New York, dans un marché inquiet des perspectives de croissance économique au niveau mondial.

Vers 10h15 GMT (12h15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 112,25 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 98 cents par rapport à la clôture de mercredi, après être tombé à 112,13 dollars, son niveau le plus faible depuis un mois.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 78 cents à 91,15 dollars, après avoir atteint 91,05 dollars, un plus bas depuis cinq semaines.

Les cours du pétrole accentuaient leur recul jeudi, "trébuchant, comme de nombreuses autres matières premières et les marchés d'actions, sur un renforcement de l'aversion pour les actifs jugés les plus risqués et des craintes de destruction de la demande" d'or noir au niveau mondial, commentait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

La principale source d'inquiétude pour les marchés demeure l'économie américaine dont la reprise montre de plus en plus de signes d'affaiblissement, ce qui implique que la demande énergétique du plus gros consommateur mondial d'or noir devrait rester terne dans les mois à venir.

Les chiffres des réserves hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis publiés mercredi par le département américain de l'Energie (DoE) ont d'ailleurs confirmé la faiblesse persistante de la demande aux Etats-Unis.

Les stocks de brut ont progressé de 1,0 million de barils lors de la semaine achevée le 29 juillet, et ceux d'essence ont bondi de 1,7 million de barils malgré la période estivale, habituellement marquée par de grands déplacements sur les routes américaines.

Plus généralement, "les derniers indicateurs publiés remettent en question l'idée que le monde est entré dans une phase de croissance durable. D'ailleurs non seulement il y a peu de croissance, mais il pourrait même y avoir une deuxième récession qui risque d'être encore plus profonde" que celle provoquée par la faillite de la banque Lehman Brothers en septembre 2008, observait David Hufton, analyste chez PVM.

cha



(AWP / 04.08.2011 12h46)


Commenter Le brut plie sous le poids d'inquiétudes sur la reprise mondiale


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite