Menu
A+ A A-

Les cours cherchent une direction dans un marché inquiet sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole étaient hésitants mardi en fin d'échanges européens, pénalisés à New York par un regain d'inquiétudes sur la vigueur de la reprise économique mondiale en raison des déboires de l'économie américaine, malgré l'accord sur le plafond de la dette du pays.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 116,85 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 4 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait en revanche 71 cents à 94,18 dollars.

"Un défaut de paiement des Etats-Unis semble avoir été évité, mais c'est l'économie du pays qui pose désormais problème", commentaient les analystes de Commerzbank.

La Chambre des représentants américaine a adopté lundi vers 23H00 GMT, par 269 voix contre 161, le compromis scellé dimanche soir entre la Maison-Blanche et les chefs des deux partis du Congrès.

Le texte doit encore être approuvé par le Sénat mardi après-midi, juste avant la date limite fixée par le Trésor pour éviter une situation de défaut de paiement.

Mais si le marché s'attend à ce que le Sénat adopte le projet sans encombres, de nombreux observateurs craignent toujours que cet accord n'empêche pas un abaissement de la note AAA des Etats-Unis - la meilleure possible - par les agences de notation.

Et surtout, la reprise de la première économie mondiale montre de plus en plus de signes d'essoufflement, comme l'ont montré vendredi les chiffres de la croissance au cours du deuxième trimestre.

Lundi, la publication de chiffres montrant un net ralentissement de l'activité manufacturière en juillet a alimenté les craintes dans un marché particulièrement anxieux avant la diffusion vendredi du très important rapport officiel sur l'emploi et le chômage aux Etats-unis.

Des chiffres publiés mardi ont renforcé ces inquiétudes: les ménages américains ont consommé 0,2% de moins que le mois précédent, et les revenus (exprimés en dollars courants) ont augmenté de 0,1%, leur plus faible hausse depuis le début de l'année.

Les investisseurs guetteront mercredi les chiffres hebdomadaires des réserves de pétrole aux Etats-Unis, le premier consommateur mondial, publiés par le département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes sondés par l'agence Dow Jones Newswires, ce rapport devrait faire état d'une nouvelle forte hausse des stocks de brut lors de la semaine achevée le 29 juillet, de 1,1 million de barils, d'un recul des réserves d'essence de 100.000 barils, et d'une chute des stocks de produits distillées (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 1,7 million de barils.

Avec une activité manufacturière qui montre également des signes d'essoufflement au niveau mondial, et notamment en Chine, "il y a une brise de retour en récession dans l'air (...), de mauvais augure pour la demande en matières premières", notamment énergétiques, prévenait David Hufton, analyste chez PVM.

La faiblesse de la demande mondiale, couplée à une offre solide, devraient ainsi peser sur les prix du brut à cours terme, estimait l'analyste.

jq



(AWP / 02.08.2011 18h31)


Commenter Les cours cherchent une direction dans un marché inquiet sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite