Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, plombé par des craintes sur la reprise économique

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole perdaient du terrain mardi en cours d'échanges européens, pénalisés par un regain d'inquiétudes sur la vigueur de la reprise économique mondiale alimentées par les déboires de l'économie américaine, malgré l'accord sur le plafond de la dette du pays.

Vers 10H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 116,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 18 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 46 cents à 94,43 dollars.

"Un défaut de paiement des Etats-Unis semble avoir été évité, mais c'est l'économie du pays qui pose désormais problème", commentaient les analystes de Commerzbank.

La Chambre des représentants américaine a adopté lundi vers 23H00 GMT, par 269 voix contre 161, le compromis scellé dimanche soir entre la Maison Blanche et les chefs des deux partis du Congrès.

Le texte doit encore être approuvé par le Sénat mardi après-midi, juste avant la date limite fixée par le Trésor pour éviter une situation de défaut de paiement.

Mais si le marché s'attend à ce que le Sénat adopte le projet sans encombres, de nombreux observateurs craignent toujours que cet accord n'empêche pas une dégradation de la note AAA des Etats-Unis -- la meilleure possible -- par les agences de notation.

Et surtout, la reprise de la première économie mondiale montre de plus en plus de signes d'essoufflement, comme l'ont montré vendredi les chiffres de la croissance au cours du deuxième trimestre.

Lundi, la publication de chiffres montrant un net ralentissement de l'activité manufacturière en juillet a alimenté les craintes dans un marché particulièrement anxieux avant la diffusion vendredi du très important rapport officiel sur l'emploi et le chômage aux Etats-unis.

Avec une activité manufacturière qui montre également des signes d'essoufflement au niveau mondial, et notamment en Chine, "il y a une brise de retour en récession dans l'air (...), de mauvais augure pour la demande en matières premières", notamment énergétiques, prévenait David Hufton, analyste chez PVM.

La faiblesse de la demande mondiale, couplée à une offre solide, devraient ainsi peser sur les prix du brut à cours terme, estimait l'analyste.

tt



(AWP / 02.08.2011 13h00)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite