Menu
A+ A A-

Le brut se retourne et chute lourdement après un indicateur américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole chutaient lundi en fin d'échanges européens, perdant plus d'un dollar, après un renversement brutal de tendance déclenché par la publication d'un indicateur décevant sur l'activité manufacturière aux Etats-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 115,29 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,45 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 1,78 dollar à 93,92 dollars.

L'activité de l'industrie manufacturière a été proche de la stabilité en juillet aux Etats-Unis, selon un indice publié lundi par l'association professionnelle ISM, qui s'établit à 50,9% contre 55,3% le mois précédent.

L'activité a ralentit bien plus que prévu, faisant tomber l'indice ISM à son plus bas niveau depuis juillet 2009, et juste au-dessus de 50%, la limite entre expansion et contraction de l'activité.

Ces chiffres renforçaient les inquiétudes sur la vigueur de la reprise de la première économie mondiale. En effet, les indicateurs américains publiés ces dernières semaines montrent que "la croissance de l'activité économique et de la demande pétrolière aux Etats-Unis ralentit", notait Christophe Barret, analyste chez Crédit Agricole CIB.

Les cours du brut avaient déjà perdu du terrain en fin de semaine dernière, après l'annonce d'un net ralentissement de la croissance du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au cours du deuxième trimestre 2011.

Mais les prix de l'or noir avaient tout de même amorcé un rebond lundi en début d'échanges européens, dans un marché alors soulagé par l'accord conclu in-extremis en fin de week-end sur la dette américaine.

Le président Barack Obama et le Congrès sont parvenus dimanche soir à un accord de dernière minute pour relever le plafond de la dette, empêchant ainsi un défaut de paiement aux conséquences potentiellement catastrophiques pour l'économie mondiale.

L'accord prévoit un relèvement du plafond de la dette de au moins 2.100 milliards de dollars, pour permettre au Trésor de faire des emprunts après le 2 août. Le tout pour tenir jusqu'en 2013, soit après la prochaine élection présidentielle.

Mais le pays n'est pas pour autant tiré d'affaire. Pour entrer en vigueur, ces décisions doivent être avalisées par le Congrès avant mardi minuit (mercredi 04H00 GMT), et elles ne garantissent pas que les agences de notation financière s'abstiendront d'abaisser la note de la dette des Etats-Unis.

rp



(AWP / 01.08.2011 18h31)


Commenter Le brut se retourne et chute lourdement après un indicateur américain


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite