Menu
A+ A A-

Le brut achève en hausse une séance très volatile

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en hausse mardi à New York, soutenus par l'affaiblissement du dollar au terme d'une séance rendue extrêmement volatile par l'incapacité des responsables politiques américains à s'accorder pour éviter un défaut de paiement des Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 99,59 dollars, en progression de 39 cents par rapport à la veille.

Hésitants pendant toute la journée, les cours ont grimpé en fin de séance jusqu'à 100,62 dollars, niveau inédit depuis début juin, avant de se replier sous le seuil psychologique des 100 dollars en clôture.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 34 cents à 118,28 dollars.

"Le seul vrai facteur soutenant les prix du brut, c'est l'affaiblissement du dollar, et aussi les chiffres positifs de la confiance des consommateurs", qui s'est redressée en juillet aux Etats-Unis, a constaté Matt Smith, de Summit Energy.

"Ce n'est pas le mouvement habituel du dollar vers les actifs plus risqués, mais un mouvement de sortie du dollar en raison d'un manque de confiance. Le marché est donc volatil, vu l'incertitude" qui règne sur les marchés, a ajouté l'analyste.

Les élus du Congrès n'étaient toujours pas parvenus mardi à un accord pour relever le plafond de la dette des Etats-Unis. Lors d'un discours diffusé à la télévision lundi soir, le président Barack Obama a exhorté les républicains à éviter un défaut de paiement après le 2 août qui déclencherait une "grave crise économique".

"A long terme, un défaut ne serait pas une bonne nouvelle pour l'économie, et pourrait affecter la demande (de pétrole). Cet aspect finira par jouer, mais à court terme, l'impression qui continue de dominer, c'est que les Etats-Unis ne vont pas faire défaut, donc le marché ne réagit plus à l'évolution des monnaies pour l'instant", a estimé Tom Bentz, de BNP Paribas.

Tout affaiblissement du dollar a tendance à pousser vers le haut les cours des matières premières libellées en monnaie américaines, rendues plus intéressantes pour les investisseurs munis d'autres devises.

Pour Michael Fitzpatrick, de Kilduff Report, la volatilité des échanges "démontre la timidité des intervenants du marché (...) vu l'environnement actuel".

"Avec de faibles volumes d'échanges et des investisseurs qui préfèrent rester à l'écart du marché, le pétrole cherche une direction claire", a-t-il observé.

Du point de vue de l'offre d'or noir, les analystes de Commerzbank ont relevé "des risques potentiels de plus en plus nombreux", qui apportent un soutien au marché.

Dans le golfe du Mexique, une dépression menaçait de se transformer en ouragan, menaçant donc la production d'hydrocarbures de la zone.

"Le marché craint aussi une interruption de l'offre de l'ancien Soudan" après la division du pays, a relevé Commerzbank.

Avec une offre de quelque 500'000 barils par jour, le Soudan du Sud est un fournisseur important pour les marchés asiatiques. Mais l'acheminement du brut pourrait pâtir de la partition du pays, les oléoducs permettant les exportations passant par le Soudan, selon ces analystes.

rp



(AWP / 27.07.2011 06h21)


Commenter Le brut achève en hausse une séance très volatile


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite