Menu
A+ A A-

Le brut monte, regain d'optimisme après l'accord européen sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours porté par l'enthousiasme suscité la veille par l'accord européen conclu à Bruxelles sur un nouveau plan d'aide à la Grèce, et par la dépréciation du dollar face à un euro revigoré.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 118,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 59 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 39 cents à 99,52 dollars. Il avait brièvement franchi jeudi le seuil des 100 dollars pour la première fois depuis le 10 juin.

"Le marché du pétrole a profité du regain d'engouement pour les actifs risqués (et donc les matières premières) sur l'ensemble des marchés financiers après l'accord des dirigeants européens à Bruxelles, avec de réels progrès vers la résolution de la crise des dettes en zone euro", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

La zone euro est parvenue à mettre sur pied un deuxième plan d'aide à Athènes de près de 160 milliards d'euros, un montant bien plus élevé qu'attendu, tout en réduisant le volume de la dette grecque et en étendant les capacités d'action du Fonds de secours européen (FESF).

L'enthousiasme du marché face à l'avancée des discussions à Bruxelles avait permis jeudi à l'euro de bondir au-delà de 1,44 dollar, niveau auquel il se maintenait peu ou prou vendredi.

La dépréciation du billet vert face à cet euro revigoré rendait d'autant plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs détenant d'autres devises.

"Les détails de l'accord, en apparence, ne sont pas trop mauvais, mais comme toujours le diable se niche dans les détails. Il ne faut pas se fier à la première réaction des marchés (...) et d'ailleurs, les prix du pétrole n'ont pas réagi autant qu'on aurait pu s'y attendre", nuançait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"L'analyse de ce nouveau plan de sauvetage dans la zone euro sera au coeur des préoccupations des opérateurs aujourd'hui. Et si cet accord réduit une partie du risque systémique dans la région, il ne servira pas nécessairement à soutenir la croissance économique et donc sera sans effet fondamental sur la demande pétrolière en soi", confirmait Olivier Jakob, de la société suisse Petromatrix.

Les prix du pétrole avaient par ailleurs été soutenus la veille par la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) de ne pas vendre une nouvelle partie de ses réserves stratégiques, après une première mise sur le marché de 60 millions de barils annoncée le 23 juin.

L'attention des investisseurs se tournait par ailleurs vers les Etats-Unis, où démocrates et républicains tardent à se mettre d'accord pour relever le plafond de la dette publique avant le 2 août, faute de quoi les Etats-Unis pourraient se retrouver à cette date en défaut de paiement.

La Maison Blanche a affiché jeudi sa confiance quant au succès des discussions en cours, alimentant l'optimisme des investisseurs.

rp



(AWP / 22.07.2011 12h46)


Commenter Le brut monte, regain d'optimisme après l'accord européen sur la Grèce


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 25 mars 2019 à 14:14

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers sans direc…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont évolué dans des directions différentes la semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants montent encore à l'exception du gazo…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière à l'exception du gazole, alors que le prix du pétrole...

    lundi 25 mars 2019 à 12:30

    Le pétrole creuse un peu ses pertes

    Londres: Les prix du pétrole reculaient encore un peu lundi en cours d'échanges européens après une baisse marquée en fin de semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 05:48

    Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer lundi en Asie, les craintes de ralentissement de la croissance prenant les devants sur...

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 25 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 66,84 dollars à Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance cédait 44 cents à 58,60 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite