Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, regain d'optimisme après l'accord européen sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours porté par l'enthousiasme suscité la veille par l'accord européen conclu à Bruxelles sur un nouveau plan d'aide à la Grèce, et par la dépréciation du dollar face à un euro revigoré.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 118,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 59 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 39 cents à 99,52 dollars. Il avait brièvement franchi jeudi le seuil des 100 dollars pour la première fois depuis le 10 juin.

"Le marché du pétrole a profité du regain d'engouement pour les actifs risqués (et donc les matières premières) sur l'ensemble des marchés financiers après l'accord des dirigeants européens à Bruxelles, avec de réels progrès vers la résolution de la crise des dettes en zone euro", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

La zone euro est parvenue à mettre sur pied un deuxième plan d'aide à Athènes de près de 160 milliards d'euros, un montant bien plus élevé qu'attendu, tout en réduisant le volume de la dette grecque et en étendant les capacités d'action du Fonds de secours européen (FESF).

L'enthousiasme du marché face à l'avancée des discussions à Bruxelles avait permis jeudi à l'euro de bondir au-delà de 1,44 dollar, niveau auquel il se maintenait peu ou prou vendredi.

La dépréciation du billet vert face à cet euro revigoré rendait d'autant plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs détenant d'autres devises.

"Les détails de l'accord, en apparence, ne sont pas trop mauvais, mais comme toujours le diable se niche dans les détails. Il ne faut pas se fier à la première réaction des marchés (...) et d'ailleurs, les prix du pétrole n'ont pas réagi autant qu'on aurait pu s'y attendre", nuançait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"L'analyse de ce nouveau plan de sauvetage dans la zone euro sera au coeur des préoccupations des opérateurs aujourd'hui. Et si cet accord réduit une partie du risque systémique dans la région, il ne servira pas nécessairement à soutenir la croissance économique et donc sera sans effet fondamental sur la demande pétrolière en soi", confirmait Olivier Jakob, de la société suisse Petromatrix.

Les prix du pétrole avaient par ailleurs été soutenus la veille par la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) de ne pas vendre une nouvelle partie de ses réserves stratégiques, après une première mise sur le marché de 60 millions de barils annoncée le 23 juin.

L'attention des investisseurs se tournait par ailleurs vers les Etats-Unis, où démocrates et républicains tardent à se mettre d'accord pour relever le plafond de la dette publique avant le 2 août, faute de quoi les Etats-Unis pourraient se retrouver à cette date en défaut de paiement.

La Maison Blanche a affiché jeudi sa confiance quant au succès des discussions en cours, alimentant l'optimisme des investisseurs.

rp



(AWP / 22.07.2011 12h46)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite