Menu
A+ A A-

Les prix en hausse grâce à l'enthousiasme sur le sommet de la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient jeudi en fin d'échanges européens, portés par l'enthousiasme des marchés financiers après les indications sur un projet d'accord au sommet de Bruxelles visant à enrayer la contagion de la crise au sein de la zone euro.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 118,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 48 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, engrangeait 1,13 dollar à 99,53 dollars, après avoir brièvement franchi le seuil des 100 dollars pour la première fois depuis le 10 juin.

Après avoir évolué en net recul dans la première moitié des échanges européens, "les cours du pétrole ont rebondi vigoureusement, grâce à la bonne tenue des marchés boursiers" et à l'ascension irrésistible de l'euro face au dollar, observait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

La monnaie unique européenne a inversé brusquement la tendance dès les premières informations sur un projet d'accord de la réunion extraordinaire de la zone euro à Bruxelles destinée à mettre sur pied un deuxième plan d'aide à Athènes.

Selon ce projet, la zone euro allongerait la durée de ses prêts aux pays en difficultés comme la Grèce, l'Irlande et le Portugal, et réduirait le taux d'intérêt qu'elle leur demande, tout en prévoyant une contribution des créanciers privés d'Athènes.

Le fléchissement du dollar face à un euro revigoré, qui s'est accentué après l'annonce d'une hausse plus forte qu'attendu des inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis, rendait plus attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine.

La perspective d'un plan de grande ampleur contre la crise de la dette en zone euro permettait également d'apaiser les inquiétudes sur les possibles répercussions financières de la crise grecque et ses conséquences pour la demande énergétique européenne.

Par ailleurs, les prix du brut étaient soutenus "par la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) de ne pas mettre à nouveau sur le marché une partie de ses réserves stratégiques", ajoutait M. Hewson.

L'AIE, qui représente les intérêts des pays industrialisés, avait annoncé le 23 juin la mise sur le marché de 60 millions de barils de pétrole puisés dans les stocks stratégiques de ses Etats membres pour compenser l'arrêt des exportations libyennes, ce qui avait fait chuter les prix de quelque 10 dollars en deux jours.

Mais l'Agence a indiqué jeudi ne pas envisager de réitérer une telle opération "pour l'instant", tout en se tenant prête à le faire si les conditions de marché le justifiaient.

Plus tôt jeudi, les cours du pétrole avaient pâti des inquiétudes sur un défaut de paiement partiel de la Grèce, que les propos de plusieurs ministres européens laissaient présager, et avaient été de surcroît pénalisés par l'annonce d'un ralentissement de l'activité manufacturière en Chine.

Celle-ci s'est contractée au mois de juillet pour la première fois depuis un an, enregistrant son plus fort recul en 28 mois, selon l'indice PMI préliminaire de la banque HSBC publié jeudi, un ralentissement susceptible de peser sur la demande énergétique du pays, deuxième consommateur de brut de la planète.

ds



(AWP / 21.07.2011 18h26)


Commenter Les prix en hausse grâce à l'enthousiasme sur le sommet de la zone euro


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite