Menu
A+ A A-

Le brut recule, un indicateur chinois et des prises de bénéfices pèsent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par un indicateur manufacturier décevant en Chine et continuant de pâtir de prises de bénéfices après le fort rebond enregistré sur la semaine.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 111,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,10 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 70 cents à 94,72 dollars.

Les investisseurs engrangeaient quelques bénéfices, après une hausse de quelque 10 dollars des cours du baril sur les quatre premiers jours de la semaine, le marché ayant effacé le fort recul enregistré la semaine précédente après la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) de recourir aux stocks stratégique de ses Etats-membres.

Le marché avait fortement grimpé mercredi et terminé à nouveau en hausse jeudi, après l'adoption par le Parlement grec d'un nouveau plan d'austérité.

"Le Parlement a approuvé la mise en oeuvre de ce plan, qui garantira le versement d'une nouvelle tranche d'aide financière à Athènes par la zone euro et le Fonds monétaire internationale (FMI) et donc évitera dans l'immédiat un défaut de paiement du pays", relevait Tamas Varga, du courtier PVM.

L'approbation du budget d'austérité grec a alimenté un regain de confiance des marchés, se traduisant notamment par un affaiblissement face à l'euro de la valeur refuge qu'est le dollar. La baisse du billet vert rend plus attractifs les achats de matières premières libellés dans la monnaie américaine, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Jeudi, "tous les regards se tournaient vers la Grèce", mais les investisseurs tournaient vendredi leur attention vers la Chine, où a été dévoilée une chute d'un indicateur manufacturier propre à plomber les cours du pétrole, expliquait Mme Varga.

L'activité manufacturière en Chine a continué à croître en juin, mais à un rythme très faible, selon un indice d'une organisation proche du gouvernement, signe d'efficacité des mesures prises par Pékin pour maîtriser l'inflation.

La banque HSBC avait indiqué plus tôt cette semaine que l'activité manufacturière en Chine était tombée en juin à un plus bas en 11 mois.

Alors que la Chine, deuxième pays consommateur de brut dans le monde, est très surveillée par les opérateurs, ces indicateurs avivaient les craintes d'un ralentissement économique susceptible d'affecter sa demande énergétique.

Dans ce contexte, le marché du pétrole ne parvenait plus à profiter de la faiblesse persistante du dollar face à un euro revigoré.

"La faiblesse des indices manufacturiers en Chine et les prises de bénéfices devraient peser sur le marché aujourd'hui. Par ailleurs, après plusieurs jours d'optimisme sur la Grèce, celui-ci pourrait retomber et les inquiétudes ressurgir" sur les pays fragiles de la zone euro, avertissait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Les investisseurs guetteront par ailleurs vendredi la publication aux Etats-Unis de l'indice ISM d'activité dans l'industrie pour juin, après un indicateur ayant témoigné jeudi d'une accélération de l'activité économique dans la région de Chicago - publication "étonnamment solide" selon M. Petersson.



Commenter Le brut recule, un indicateur chinois et des prises de bénéfices pèsent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite