Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, pour la première fois en quatre séances, revigorés par une nouvelle baisse des stocks américains de brut et un rebond technique.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre s'est apprécié de 0,49%, pour clôturer à 85,08 dollars.

Son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), a pris 0,84% à 82,10 dollars.

Proche de l'équilibre avant la publication du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), l'or noir est parti dans le vert après que l'EIA a fait état d'une contraction de 3,4 millions de barils des stocks commerciaux de brut aux États-Unis.

Cette évolution a pris de cours les analystes, qui tablaient, en moyenne sur une hausse d'un million de barils, selon un consensus établi par l'agence Bloomberg.

Cette surprise est due, pour l'essentiel, à une montée en régime des raffineries américaines, qui ont utilisé leurs capacités à 95,4% lors de la semaine achevée le 5 juillet, contre 93,5% lors de la période précédente.

"Les stocks de produits distillés", catégorie qui comprend le gazole, "ont augmenté et la demande" de produits raffinés "a un peu ralenti" (-1,6% sur une semaine), a nuancé Bart Melek, de TD Securities, "mais à la marge, le rapport était positif" pour les prix.

Les analystes de JPMorgan disent avoir observé, ces derniers jours, une hausse de la consommation de pétrole supérieure à leurs prévisions. Ils mettent ce phénomène sur le compte d'une hausse du trafic aérien aux États-Unis et en Chine, ainsi que sur les conditions météorologiques au Moyen-Orient.


L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a maintenu, mercredi, ses prévisions d'évolution de la demande, qu'elle voit toujours croître de 2,2 millions de barils par jour en 2024, puis de 1,8 million en 2025.

Les opérateurs ont aussi relevé que le cartel avait revu en légère hausse son estimation de croissance pour cette année, à 2,9% contre 2,8% précédemment, ce qui a contribué à raffermir les cours, selon José Torres, d'Interactive Brokers.

Pour Bart Melek, le regain de mercredi est aussi dû à des "éléments techniques", le marché se reprenant après trois séances consécutives de repli.

Pour l'analyste, "on reste dans un couloir, et il n'y a pas de raison de penser que nous allons monter beaucoup plus haut". Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a ainsi échoué à plusieurs reprises, ces dernières semaines, à dépasser son pic de fin avril, soit 84,46 dollars.

"Il y a toujours le risque que l'offre dépasse la demande" si l'OPEP commence à revenir sur une partie de ses réductions de production, prévient Bart Melek, qui ne croit pas à une escalade au Moyen-Orient et voit la prime de risque géopolitique se dégonfler.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Le vendredi 21 juin 2024

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en zone euro, après de forts gains au cours de la semaine alors que les investisseurs surveillent le risque géopolitique au Moyen-Orient.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite