Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse après le passage de la tempête Béryl aux Etats-Unis

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole fléchissaient mardi, les inquiétudes concernant les perturbations de l'offre en raison du passage de la tempête Béryl aux Etats-Unis s'étant atténuées.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en septembre, perdait 0,43%, à 83,38 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en août, baissait de 0,51% à 81,91 dollars.

🇺🇸 Après avoir traversé les Caraïbes, la tempête Béryl a touché lundi le Texas, charriant de fortes pluies qui ont provoqué inondations et coupures massives de courant, et causé la mort d'au moins cinq personnes dans le sud des États-Unis.

Malgré cela, "les prix du pétrole ont légèrement baissé mardi après le passage de Béryl dans le golfe du Mexique", la tempête "causant moins de dégâts que prévu" sur les infrastructures pétrolières présentes en nombre au Texas, commente Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.

"Les infrastructures énergétiques de la région étant restées largement épargnées par la tempête, les craintes d'un impact sur l'approvisionnement en pétrole se sont dissipées", poursuit-il.

Au final, Béryl ne devrait "avoir que peu ou pas d'impact sur les marchés pétroliers américains", résume Matt Britzman, de Hargreaves Lansdown.

"Cela nous rappelle que le monde change et que les événements météorologiques extrêmes deviennent un facteur de plus en plus important à prendre en compte par les investisseurs", souligne-t-il.


Le marché attend par ailleurs cette semaine la publication des données sur l'inflation aux États-Unis en juin.

"Un chiffre bas, confirmant plusieurs publications récentes indiquant un ralentissement de l'économie américaine, augmenterait les chances d'une baisse des taux d'intérêt dès septembre", explique Ricardo Evangelista.

De quoi peser sur le billet vert et aussi soutenir la demande de pétrole, et donc les prix.

Les cours de l'or noir étant libellés en dollars, une dépréciation de la devise américaine pousse la demande de pétrole sur les marchés en augmentant le pouvoir d'achat des investisseurs utilisant des devises étrangères.



(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse après le passage de la tempête Béryl aux Etats-Unis



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite