Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'apaisent

cours du pétroleNew York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui avait déjà propulsé les prix du brut la veille.
Vers 14H30 GMT (16H30 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, prenait 0,88% à 84,99 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en juillet, grappillait 1,18% à 81,28 dollars.

"Il existe une conviction croissante selon laquelle les stocks mondiaux de pétrole commenceront bientôt à baisser, ce qui devrait soutenir durablement les prix du pétrole au second semestre" en raison de la "demande de la saison estivale", a expliqué à l'AFP Tamas Varga, analyste de PVM Energy.

"Après l'impressionnant bond" de lundi, les prix ont connu en début de séance une faiblesse passagère motivée par des prises de bénéfices, sans entamer la tendance haussière du moment, a précisé l'analyste.

Lundi, le prix du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait déjà bondi de 1,97%, tandis que celui du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. s'était relevé de 2,40%.

Mardi en début de séance, les investisseurs s'étaient focalisés sur la récente augmentation des stocks américains, qui allait dans le sens d'une baisse des prix.


L'évolution des cours dépendra des prochains chiffres sur les réserves américaines publiés jeudi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) au lieu de mercredi, en raison d'un jour férié aux États-Unis.

Si le rapport de l'EIA "montre des baisses à tous les niveaux, cela suffira à faire remonter" les cours, a estimé M. Varga.

Cet analyste constate également la fin de la poussée du dollar, qui avait été porté par la "faiblesse de l'euro précipitée par les élections parlementaires européennes et par la progression du parti d'extrême droite français".

Ces derniers jours, les marchés s'étaient inquiétés de potentielles retombées économiques négatives en cas de victoire du Rassemblement national (RN) aux prochaines législatives en France, tout en décortiquant le programme d'union de gauche du Nouveau Front populaire.

L'or noir étant libellé en dollar, un billet vert moins moins fort encourage les achats de pétrole en devises étrangères, ce qui a tendance à doper les cours du brut.

Autre facteur soutenant les prix, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés réunis dans l'OPEP+ "a tout fait pour rassurer le marché" sur le fait qu'elle se laisse la possibilité de ne pas réintroduire comme prévu les 2,5 millions de barils par jour à partir de cet automne, si le marché est excédentaire, ont relevé les analystes de DNB.

Cependant, le Bureau national des statistiques (BNS) de Chine a publié lundi des données sur le traitement du pétrole brut par les raffineries chinoises pour le mois de mai, qui ont atteint 60,52 millions de tonnes ou 14,3 millions de barils par jour, un chiffre légèrement inférieur à celui du mois précédent, a noté Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

"La transformation du pétrole brut en Chine pourrait donc stagner cette année pour la première fois depuis deux décennies, (à l'exception de 2022, qui a été impactée par les confinements liés au coronavirus)", ce qui se traduit par moins d'importations de brut, a-t-il ajouté.

Il en déduit que "l'augmentation de la demande chinoise de pétrole dans le monde pourrait être nettement inférieure cette année".

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'apaisent



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite