Menu
A+ A A-

Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et stocks en hausse

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de la demande et attendant des clarifications sur la trajectoire de l'inflation américaine, donc de la Fed et des taux.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, a finit en léger repli de 0,15% à 82,62 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en juillet, a cédé 0,21% à 78,45 dollars.

"Les cours ont été très indécis", a commenté Phil Flynn de Price Futures Group, indiquant que les prix ont changé de direction à la baisse après la parution de l'indice de confiance des consommateurs.

Celle-ci a continué de se dégrader en juin selon l'estimation préliminaire de l'Université du Michigan, publiée vendredi. "De plus le composant inflation de l'enquête est ressorti plus haut", a souligné M. Flynn.

"Le marché reste concentré sur l'inflation et sur la Fed", guettant quand la banque centrale va-t-elle assouplir sa politique ce qui devrait relancer la demande d'énergie.

La force du dollar, qui a encore pris 0,31% par rapport à l'euro vendredi vers 20H00 GMT, était défavorable au cours du brut. Le pétrole s'échangeant en dollar, un billet plus cher renchérit la facture d'or noir.

En grimpant en début de séance, les cours reflétaient dans le même temps les attentes d'une meilleure consommation de carburants avec le début de la saison des déplacements en voiture aux États-Unis.


Par ailleurs, cette semaine, l'élan du pétrole a été freiné par le bond "surprise" des stocks américains, a relevé Han Tan, analyste d'Exinity, dans une note adressée à l'AFP.

Le rapport sur les stocks américains de l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA) a montré mercredi une augmentation des réserves de brut de 3,7 millions de barils durant la semaine achevée le 7 juin, facteur de détente des cours.

Le prochain état hebdomadaire des stocks commerciaux américains sera publié avec un jour de retard jeudi, en raison d'un jour férié mercredi.

Par ailleurs, "la bataille pour les prévisions se poursuit entre l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui met en garde contre la surabondance, et l'OPEP, qui parle d'un +futur marché resserré+", ce qui "n'aide le marché dans sa quête de clarté", ajoute John Evans, analyste chez PVM Energy.

(c) AFP

Commenter Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et stocks en hausse



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite