Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks en hausse

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser la demande, mais freinés par des réserves de brut américaines plus importantes que prévues.
Vers 11H55 GMT (13H55 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, prenait 0,70% à 83,33 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en juillet, grappillait 0,57% à 79,07 dollars.

Plus tôt en séance, les cours ont été orientés dans le rouge.

"Malgré les signes favorables cette semaine d'un relâchement des pressions inflationnistes aux États-Unis, la hausse du pétrole a été freinée" par le bond "surprise" des stocks américains, a relevé Han Tan, analyste d'Exinity, dans une note adressée à l'AFP.

🇺🇸 Jeudi, aux États-Unis, l'indice PPI des prix de gros, qui mesure la hausse des prix côté producteurs, est en effet reparti à la baisse en mai, enregistrant un recul de 0,2%, après un rebond en avril.

Dans le même temps, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux États-Unis sont montées au plus haut depuis août, à 242.000.

Ces données, qui signalent un ralentissement économique, "renforcent la confiance (des investisseurs) dans la réduction des taux d'intérêt" de la banque centrale américaine (Réserve fédérale, Fed), remarque John Evans, analyste de PVM Energy, ce qui a théoriquement un effet favorable sur la demande d'énergie.


🛢️ Cependant, le rapport sur les stocks américains de l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA) a montré mercredi une augmentation des réserves de brut de 3,7 millions de barils durant la semaine achevée le 7 juin, facteur de détente des cours.

Par ailleurs, "la bataille pour les prévisions se poursuit entre l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui met en garde contre la surabondance, et l'OPEP, qui parle d'un +futur marché resserré+", ce qui "n'aide le marché dans sa quête de clarté", ajoute l'analyste de PVM Energy.

Dans son rapport annuel publié mercredi, l'AIE a assuré que le marché pétrolier mondial serait confronté à un "excédent majeur" cette décennie, sous l'effet d'une stabilisation de la demande, conjuguée à une hausse de la production mondiale.

L'agence estime que l'offre totale devrait atteindre près de 114 millions de barils par jour d'ici à 2030, soit 8 millions de barils par jour au-dessus de la demande mondiale projetée à cette date.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avait de son côté maintenu inchangées ses estimations de consommation mondiale de brut pour l'année en cours et pour 2025, dans la dernière édition de son rapport mensuel parue mardi.

Dans le même temps, le cartel des exportateurs du pétrole et ses alliés réunis dans l'OPEP+ a récemment annoncé lever progressivement ses réductions de production d'or noir, lâchant ainsi du lest sur cette politique de raréfaction de l'offre entamée fin 2022 pour soutenir les cours.



Commenter Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks en hausse



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite