Menu
A+ A A-

Le pétrole fait du surplace, paralysé par le flou géopolitique

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse mais proches de l'équilibre, mardi, les opérateurs se montrant prudents dans un contexte géopolitique très incertain.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet s'est effrité de 0,20%, pour clôturer à 83,16 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juin, a cédé 0,12%, à 78,38 dollars.

🇵🇸 Les prix de l'or noir avaient terminé en légère hausse, lundi, bien que le mouvement islamiste palestinien Hamas ait annoncé qu'il avait approuvé la proposition, incluant un cessez-le-feu, des trois pays médiateurs, Egypte, Qatar et États-Unis.

🇮🇱 Le bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a répondu que ce plan était "loin des exigences israéliennes".

"La confusion règne", a commenté Susannah Streeter d'Hargreaves Lansdown, au sujet de la situation au Moyen-Orient.

Mardi, l'armée israélienne a déployé des chars dans Rafah, et affirmé mener une opération de "contreterrorisme" à l'est de cette ville du sud de la bande de Gaza.

Pour Carsten Fritsch, de Commerzbank, "l'élimination de la prime de risque géopolitique", qui a fait tomber les cours au plus bas depuis près de deux mois, "était prématurée".


"Si Israël envahit Rafah, le sujet, c'est de savoir quelle réaction cela va susciter", estime Phil Flynn, de Price Futures Group. "Est-ce que l'Iran va frapper? Est-ce que le Hezbollah va attaquer? Est-ce que la guerre va s'étendre? Nous n'en savons rien."

Cette perspective offre un plancher aux cours, et Phil Flynn envisage même que les prix résistent en cas de trêve effective à Gaza.

🇷🇺 Pour lui, les opérateurs ont davantage prêté attention, mardi, aux déclarations du vice-Premier ministre russe en charge de l'Energie, Alexandre Novak.

Le responsable a assuré, à l'agence Interfax, qu'aucune décision n'avait encore été prise quant à la possible reconduction des coupes de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+.

"Il minimise la probabilité d'une prolongation des réductions et laisse même entendre qu'ils pourraient remonter la production", souligne Phil Flynn.

🛢️ "Ces commentaires introduisent la possibilité qu'il n'y ait pas d'unité au sein de l'OPEP+", ajoute l'analyste, ce qui a sapé les cours. Pour autant, Phil Flynn voit ces déclarations davantage comme une posture que la marque d'un engagement, avant la réunion de l'OPEP+, le 1er juin.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fait du surplace, paralysé par le flou géopolitique



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite