Menu
A+ A A-

Le pétrole atone après des stocks américains mitigés

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi après des données mitigées sur les stocks américains, faisant à la fois état d'une baisse des réserves de brut mais aussi d'une demande moindre, en l'absence de nouveaux développements géopolitiques majeurs au Moyen-Orient.
Vers 09H15 GMT (11H15 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en juin, prenait 0,11% à 88,12 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, gagnait quelque 0,05% à 82,85 dollars.

Les stocks américains de brut se sont affaissés de 6,4 millions de barils la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), alors que les analystes tablaient, en moyenne, sur une hausse de 2 millions de barils.

"Les stocks de brut ont diminué (...) et restent inférieurs au niveau de l'année dernière", commentent les analystes de DNB.

Une forte baisse des stocks de brut a tendance à soutenir les cours, mais les investisseurs se sont aussi attardés sur la demande d'essence qui s'est contractée ou encore sur le taux d'utilisation des raffineries américaines, également en baisse par rapport à il y a un an.

"Cela ne donne pas vraiment une image positive de la demande intérieure aux États-Unis", souligne John Evans, analyste chez PVM Energy.

"En l'absence de nouvelles fraîches en provenance du Moyen-Orient", l'attention du marché devrait se porter sur "la série d'indicateurs économiques américains" attendue cette semaine, poursuit-il.


La première estimation du PIB des États-Unis pour le 1er trimestre est attendue jeudi, suivie vendredi de l'indice PCE en mars, l'indicateur d'inflation privilégié par la Réserve fédérale américaine (Fed).

En parallèle, John Plassard, analyste chez Mirabaud note une "diminution des craintes que les risques géopolitiques puissent menacer la production et le commerce" de pétrole.

"La prime de risque sur les contrats à terme sur brut a continué à diminuer, car les craintes d'une escalade militaire entre l'Iran et Israël ont baissé et apaisé les risques d'un durcissement des sanctions contre Téhéran et ont permis de maintenir un flux ininterrompu de pétroliers à travers le détroit d'Ormuz", un point de passage stratégique pour le commerce mondial du pétrole, poursuit-il.

La tension était brusquement montée dans la région le 13 avril, lorsque l'Iran a mené une attaque inédite contre Israël, son ennemi juré, avec des centaines de drones et de missiles dont la plupart ont été interceptés.

(c) AFP

Commenter Le pétrole atone après des stocks américains mitigés



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite