Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite avant les sanctions contre l'Iran et les stocks américains

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole oscillaient entre gains et pertes mercredi, pris dans les doutes qui entourent les nouvelles sanctions contre le pétrole iranien comme les données à venir sur les stocks de brut aux Etats-Unis.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en juin, perdait 0,35% à 88,11 dollars, peu après avoir évolué en terrain positif.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, baissait de 0,42% à 83,01 dollars.

"En l'absence de tout développement important" au Moyen-Orient, les prix du pétrole évoluent dans la même fourchette de prix, commente Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

🇺🇸 Les États-Unis ont annoncé mardi une nouvelle salve de sanctions contre l'Iran visant "deux entreprises et quatre individus impliqués dans des cyberattaques malveillantes" qui avaient été menées "à l'encontre d'entreprises et entités gouvernementales américaines".

Jeudi, les États-Unis, en coordination avec le Royaume-Uni, avaient été les premiers à renforcer leurs sanctions contre l'Iran après l'attaque du week-end précédent contre Israël, en ciblant "le programme Iranien de drones, l'industrie sidérurgique et les constructeurs automobiles".

🇪🇺 L'Union européenne a également prévu d'élargir ses sanctions existantes contre l'Iran.

La presse étrangère rapporte par ailleurs que le programme américain d'aide à l'étranger, qui comprend des sanctions plus larges contre le secteur pétrolier Iranien, a été transmis mardi au président Biden, qui a déclaré qu'il signerait la loi.


"Les sanctions sont étendues aux ports, navires et raffineries étrangers qui traitent ou expédient sciemment du brut Iranien en violation des sanctions américaines existantes", expliquent les analystes de DNB.

"Toutefois, nous pensons que le président Biden profitera probablement du mécanisme de dérogation prévu par les sanctions et pourrait choisir d'éviter une application stricte des sanctions" afin d'éviter une augmentation des prix du brut avant l'élection présidentielle.

M. Varga rappelle aussi qu'il existe toujours un "flux ininterrompu de pétrole en provenance du Moyen-Orient, malgré la crise dans laquelle l'Iran est désormais directement impliqué", raison pour laquelle les prix du pétrole n'ont pas grimpé.

"La production stable et sans cesse croissante de pétrole brut en dehors de l'OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole, ndlr), à savoir les États-Unis, le Canada, le Brésil et le Guyana" ou encore "la confortable capacité de production inutilisée dont disposent certains membres de l'OPEP, qui peut être utilisée en cas d'urgence en matière d'approvisionnement" permettent aussi au marché de souffler, poursuit-il.

🛢️ Les investisseurs attendent également les données hebdomadaires sur les stocks de pétrole aux États-Unis.

La fédération des professionnels du secteur, l'API, a estimé mardi que les stocks de brut avaient baissé d'environ 3,2 millions de barils pour la semaine achevée le 19 avril.

Les données de l'API sont toutefois réputées moins fiables que celles de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui publiera mercredi ses statistiques hebdomadaires sur l'état des stocks américains.

Les analystes tablent pour leur part sur une augmentation des réserves commerciales de brut de 2 millions de barils sur cette période.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite avant les sanctions contre l'Iran et les stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite