Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise, le Brent tâtonne sous les 90 dollars

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi entre prises de bénéfices, demande vigoureuse et prime de risque géopolitique, le Brent flirtant toujours avec les 90 dollars.
Vers 10H50 GMT (12H50 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en juin, lâchait 0,06% à 89,30 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en mai, abandonnait 0,08% à 85,36 dollars.

Les deux références du brut continuaient d'évoluer près de leurs sommets depuis fin octobre, atteints la veille, à 89,99 dollars le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., et 86,20 dollars pour celui de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie..

Pour Tamas Varga, analyste de PVM Energy, interrogé par l'AFP, certains investisseurs réalisent des bénéfices après les plus hauts de la veille.

🇷🇺 Mais "les principales forces motrices, les problèmes des raffineries russes et les tensions au Moyen-Orient, sont toujours bien présentes", selon l'analyste.

Plusieurs épisodes meurtriers au Moyen-Orient ont généré des craintes d'embrasement au sein d'une des principales régions productrices d'hydrocarbures dans le monde. Certaines puissances s'efforcent depuis de désarmorcer les tensions, encore vives.

🇮🇱 Les dirigeants américain Joe Biden et israélien Benjamin Netanyahu doivent ainsi se parler au téléphone jeudi, après que Washington a fait part de son "indignation" face à la mort de sept humanitaires tués dans une frappe israélienne lundi.


🇮🇷 Le guide suprême d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, a quant à lui déclaré mercredi qu'Israël serait "giflé" après les frappes aériennes qui lui sont imputées sur l'annexe consulaire de l'ambassade Iranienne à Damas, dans laquelle ont péri lundi sept Gardiens de la Révolution.

Le cours du brut "est presque plat ce matin", après des statistiques pétrolières américaines "mitigées" la veille, constatent les analystes de DNB, qui signalent cependant la "forte demande de pétrole".

🛢️ Mercredi, l'état des stocks de brut américain la semaine dernière a montré une augmentation de 3,2 millions de barils, mais dans le même temps les réserves d'essence ont diminué de 4,3 millions de barils.

Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (OPEP+) a par ailleurs validé la stratégie actuelle de baisse de production lors d'un point d'étape mercredi.

Les cours du brut sont davantage portés par des facteurs "fondamentaux favorables", avance de son côté Ole Hvalbye, de Seb.

L'analyse note que "le marché anticipe une reprise" de la demande, ce que laissent supposer des indices d'activité manufacturiers en hausse aux États-Unis et en Chine, qui reflètent l'activité des usines et la santé du monde industriel.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se stabilise, le Brent tâtonne sous les 90 dollars



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite