Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite entre risque géopolitique et hausse du dollar

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole oscillaient vendredi entre positif et négatif, les investisseurs prêtant attention au risque géopolitique dans plusieurs régions du monde, qui pourraient nuire à l'approvisionnement, mais aussi à la hausse du dollar, facteur baissier pour les cours.
Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en mai, gagnait 0,12% à 85,88 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, prenait 0,16% à 81,20 dollars.

Le retour de la prime de risque géopolitique soutient les prix du pétrole, les investisseurs scrutant à la fois la situation au Moyen-Orient et en Russie.

🇺🇸 Selon le Financial Times, les États-Unis ont exhorté l'Ukraine à cesser ses frappes contre les raffineries de pétrole et les infrastructures énergétiques russes, avertissant que les frappes de drones risquaient de faire monter les prix mondiaux du pétrole et de provoquer des représailles.

🇷🇺 La Russie a en effet été visée à de multiples reprises par des incendies et des attaques de drones sur de nombreuses cibles stratégiques dont des raffineries. Ces actes ont été imputés à l'Ukraine.

"Le débit des raffineries russes a été affecté par les frappes de drones ukrainiens", poussant les prix à la hausse, commente Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

"Les représailles ukrainiennes devraient inévitablement avoir des conséquences sur les exportations de produits pétroliers du pays dans les semaines et les mois à venir", affirme-t-il.

🇮🇱 La situation au Moyen-Orient est également scrutée. Les États-Unis ont présenté un projet de résolution aux membres du Conseil de sécurité de l'ONU appelant à un "cessez-le-feu immédiat lié à la libération des otages" à Gaza, a déclaré mercredi le secrétaire d'Etat Antony Blinken

🇵🇸 Après cinq mois et demi de guerre entre Israël et le mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza assiégée, au bord de la famine, Washington cherche aussi à convaincre son allié d'éviter une offensive terrestre sur la ville surpeuplée de Rafah, redoutant de lourdes pertes civiles.


💶 En parallèle, "des baisses de taux (de banques centrales) ont lieu ou vont avoir lieu et pourtant, nous observons un marché pétrolier plutôt peu enthousiaste", relève M. Varga. Des baisses de taux sont d'ordinaire favorables aux prix du brut car liés à l'activité économique.

🇨🇭 La Banque nationale suisse (BNS) a décidé jeudi d'abaisser son taux directeur, devenant la première des grandes banques centrales occidentales à infléchir sa politique monétaire depuis le rapide tour de vis lancé il y a bientôt deux ans pour lutter contre l'inflation.

🇬🇧 La Banque d'Angleterre (BoE) a pour sa part maintenu sans surprise son taux d'intérêt mais ouvert la voie à un desserrement monétaire prochain.

"Les décisions et les discours de la BoE et de la BNS ont pesé sur leurs monnaies respectives", permettant ainsi au dollar de se renforcer, ce qui leste les prix du brut, explique Tamas Varga.

Les cours de l'or noir étant libellés en dollars, une appréciation de la devise américaine décourage les achats de pétrole en diminuant le pouvoir d'achat des acheteurs utilisant des devises étrangères.



Commenter Le pétrole hésite entre risque géopolitique et hausse du dollar



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite