Menu
A+ A A-

Le pétrole s'effrite mais résiste, sur un marché toujours tendu

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés sous l'effet de prises de bénéfices, vendredi, mais le marché reste tendu par la crainte d'un déséquilibre entre offre et demande cette année.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a abandonné 0,09%, à 85,34 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en avril, a lui cédé 0,27%, à 81,04 dollars.

Après avoir enregistré un sommet de plus de quatre mois en clôture jeudi, l'or noir a ouvert la séance sur des prises de bénéfices.

Mais au fil de la journée, il s'est ressaisi, au point de finir à un souffle de l'équilibre.

"Les cours sont tirés par l'anticipation d'un prochain déficit" de l'offre par rapport à la demande, a expliqué Bart Melek, de TD Securities, "avec un redémarrage de l'économie mondiale, des mesures de soutien en Chine et un maintien des coupes de production au sein de l'OPEP+."

Jeudi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait révisé ses prévisions et averti que le marché pourrait être déficitaire cette année, adoptant l'hypothèse d'un prolongement des réductions de l'OPEP+ jusque fin 2024.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ ne se sont engagés, pour l'instant, à maintenir ces niveaux que jusqu'à fin juin.


"Les trois grandes agences tablent sur une insuffisance d'offre au deuxième trimestre", a souligné, dans une note, Barbara Lambrecht, de Commerzbank, au sujet de l'AIE, de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) et de l'OPEP.

Mais plusieurs analystes mettent en doute le scénario de volumes de l'OPEP+ conservés à ces niveaux jusqu'en décembre.

TD Securities voit l'Arabie saoudite rompre les rangs à l'été et augmenter sa production.

En l'état, "ils perdent des parts de marché", rappelle Bart Melek. "Une fois que le marché va se retrouver en déficit et si les prix montent encore, il est probable qu'ils prennent l'initiative pour combler" le manque d'offre.

Quant aux analystes de JPMorgan, ils s'interrogent sur la concrétisation des promesses de la Russie de réduire ses exportations de 500.000 barils par jour, "vu les antécédents" du pays en la matière.

Outre les prévisions de l'AIE, le marché était aussi soutenu par le raffermissement marqué des prix des produits raffinés.

Vendredi, le prix de gros de l'essence aux États-Unis a atteint son plus haut niveau depuis près de six mois.

Les deux derniers rapports hebdomadaires de l'EIA ont fait état d'une demande soutenue pour ce carburant, inhabituelle pour cette période de l'année.

(c) AFP

Commenter Le pétrole s'effrite mais résiste, sur un marché toujours tendu



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite