Menu
A+ A A-

Le pétrole en petite baisse, aspyxhié par l'inflation et l'Opep+

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse, mardi, handicapés par un chiffre d'inflation américain plus élevé que prévu ainsi que par les doutes sur le respect par l'Opep+ de ses coupes de production.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai s'est effrité de 0,35%, pour clôturer à 81,92 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain avec échéance en avril a lui cédé 0,47%, à 77,56 dollars.

🇺🇸 Les opérateurs ont mal accueilli le dernier indice de prix américain CPI, dont la hausse est ressortie à 3,2% sur un an en février, au-dessus des 3,1% attendus par les économistes.

Hors énergie et alimentation, la hausse atteint 0,4% sur un mois, contre 0,3% espéré, ce qui constitue la seconde accélération consécutive après janvier (0,3% contre 0,2% en décembre).

"L'inflation est élevée et remonte" aux États-Unis, a souligné Stephen Schork, du Schork Group. "Les consommateurs perdent du pouvoir d'achat à mesure que les prix augmentent et cela pèse sur le marché" du pétrole.

Après s'être tenue tranquille durant l'hiver, l'énergie pourrait compliquer encore l'équation de l'inflation. Le prix de l'essence au détail est ainsi en hausse de 6% sur un mois aux États-Unis.

Le marché aurait pu s'appuyer sur le petit relèvement de l'estimation de demande publié mardi par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour 2024, à 104,46 millions de barils par jour, contre 104,40 précédemment.


🇷🇺 Autre élément positif pour les cours, les frappes ukrainiennes qui ont touché deux raffineries russes à Orel et Kstovo, dans l'ouest du pays. Selon le quotidien russe Kommersant, la raffinerie de Kstovo, l'une des plus importantes de Russie, a dû être arrêtée du fait d'un incendie.

Mais les vents contraires étaient trop forts, car outre l'inflation américaine, les opérateurs ont vu de nouveaux indices mettant en doute la propension de l'OPEP et de ses alliés de l'accord OPEP+ à respecter les coupes de production sur lesquelles ils se sont engagés.

🛢️ Selon les chiffres publiés mardi par l'OPEP, le cartel a vu l'un de ses membres, l'Irak, produire quotidiennement 200.000 barils de plus que le niveau qu'elle s'est fixée.

Par ailleurs, lors d'une intervention publique, le président russe Vladimir Poutine a souligné que "la production (de l'OPEP+ diminuait) alors qu'elle (augmentait) dans d'autres pays" non membres de l'alliance, "et nous pourrions perdre des parts de marché".

"Quand un producteur majeur parle de perdre des parts de marché, cela signifie qu'il va continuer à produire et à saper" les efforts de l'OPEP+ pour soutenir les prix, estime Stephen Schork.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en petite baisse, aspyxhié par l'inflation et l'Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite