Menu
A+ A A-

Le pétrole monte avant le rapport de l'Opep et l'inflation américaine

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole se relevaient mardi, en attendant le rapport mensuel de l'Opep et les chiffres sur l'inflation aux Etats-Unis, susceptibles d'influencer le dollar, devise préférentielle pour acheter de l'or noir.
Vers 11H25 GMT (12H25 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en mai, montait de 0,44% à 82,57 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en avril, prenait 0,33% à 78,19 dollars.

Le cours des deux références mondiales s'appréciaient "en amont du rapport de l'OPEP" l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, et des estimations de l'EIA (l'Agence américaine d'information sur l'énergie) "sur le marché pétrolier", ainsi que "des chiffres de l'inflation américaine pour février", relèvent les analystes de DNB.

Plus tôt ce mois-ci, Ryad et Moscou, piliers de l'alliance OPEP+ des pays exportateurs de pétrole, ont annoncé avec d'autres membres prolonger leurs coupes volontaires jusqu'à mi-2024 pour soutenir des cours minés par l'incertitude économique.

🇸🇦 L'Arabie saoudite a assuré qu'elle continuerait de réduire son volume d'un million de barils par jour (bpj) pour la période d'avril à juin, tandis que la Russie a fait état d'une extension de ses propres coupes à hauteur de 471.000 bpj, portant à la fois sur la production et les exportations.

🇺🇸 La publication de l'indice des prix à la consommation (CPI) pour février aux États-Unis est attendue plus tard dans la séance. Les projections sont une hausse des prix de 0,4% en février contre +0,3% en janvier. Sur un an, l'inflation devrait être stable à 3,1%, selon les estimations de Briefing.

Jusqu'ici, les récentes données économiques américaines ont renforcé les paris d'une baisse des taux de la Réserve fédérale (Fed), affaiblissant le dollar, et cette publication pourrait cimenter ou non ces paris.


Une monnaie américaine moins chère est favorable aux achats de pétrole, libellés en dollars.

Une séries d'indicateurs américains sont également attendus en fin de semaine, avant la réunion de la Fed la semaine prochaine, les 19 et 20 mars.

🇷🇺 Face à ce "mélange de données macroéconomiques", les cours étaient également influencés par des "considérations géopolitiques", dont des frappes de drones sur des infrastructures énergétiques russes, relève John Evans, analyste de PVM Energy.

Deux dépôts de carburant ont été attaqués par des drones mardi à Orel et Kstovo, deux villes russes situées respectivement à 160 km de la frontière ukrainienne et à 450 km à l'est de Moscou, déclenchant des incendies, ont annoncé les gouverneurs régionaux.

Le gouverneur de la région Nizhny Novgorod, Gleb Nikitin, a notamment rapporté qu'un complexe de carburant et d'énergie de la zone industrielle de Kstovo avait été attaqué par des drones.

La raffinerie qui appartient au géant pétrolier russe Loukoïl est l'un des plus grands producteurs de carburant en Russie, selon des informations disponibles sur son site officiel.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte avant le rapport de l'Opep et l'inflation américaine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite