Menu
A+ A A-

Le pétrole stable en attendant l'inflation américaine qui peut influencer le dollar

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé globalement stables lundi après avoir oscillé entre le vert et le rouge, après des signaux mitigés de l'activité économique chinoise et en attendant l'inflation américaine mardi.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en mai, a grappillé 0,15% à 82,21 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en avril, a cédé 0,10% à 77,93 dollars.

En première partie de journée, les cours ont reculé "en raison d'inquiétudes sur l'économie chinoise", a rappelé Phil Flynn de Price Futures Group.

Bjarne Schieldrop, analyste chez Seb, a noté que "les signaux émanant de l'Assemblée nationale populaire" (ANP) de Chine, réunie lundi, "concernant les mesures de relance ont été limités".

La deuxième économie mondiale, en proie à une crise dans l'immobilier et en lutte contre le chômage, a en effet clos lundi sa session parlementaire annuelle.

Le géant asiatique, qui affichait dans les années 1990 et 2000 des taux de croissance faramineux, s'est fixé la semaine dernière à l'ouverture du Parlement un objectif bien plus modeste pour 2024, à "environ 5%".

Il a admis que cette cible ne serait "pas facile" à atteindre et que des "risques économiques latents" dans certains secteurs continuaient de tirer l'activité économique vers le bas, sans toutefois annoncer de plan détaillant les moyens de résoudre les problèmes.

Ces données "ont semblé pousser les prix à la baisse" qui sont ensuite remontés "à cause de préoccupations quant à l'offre qui reste basse en moyenne", a expliqué Phil Flynn.

Par ailleurs, "les investisseurs sont focalisés sur l'inflation américaine", ont rappelé les analystes de DNB.


La publication de l'indice des prix à la consommation (CPI) pour février aux États-Unis est attendue mardi. Les projections sont une hausse des prix de 0,4% en février contre +0,3% en janvier. Sur un an, l'inflation devrait être stable à 3,1%, selon les estimations de Briefing.com.

"Si l'inflation ressort à la hausse, cela pourrait renforcer le dollar et mettre la pression sur les cours du pétrole", a encore indiqué M. Flynn.

Les prix du brut sont en effet libellés en dollars et un billet vert plus fort renchérit le coût du baril de brut.

Les analystes de DNB notaient aussi que les cambistes "gardent un oeil sur les négociations de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, qui restent dans l'impasse".

(c) AFP

Commenter Le pétrole stable en attendant l'inflation américaine qui peut influencer le dollar



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite