Menu
A+ A A-

Le pétrole fait du surplace, la demande rassure, mais l'offre inquiète

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé et proche de l'équilibre jeudi, sur un marché plutôt rassuré par la tenue de la demande mais qui s'inquiète d'une offre trop abondante, malgré les annonces de l'alliance Opep+.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a terminé stable, à 82,96 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) avec échéance en avril s'est lui légèrement effrité de 0,25%, à 78,93 dollars.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a été coupé dans son élan par le franchissement, mercredi, du seuil technique des 80 dollars, et a depuis opéré un tassement, accentué par des prises de bénéfices.

Les opérateurs ont bien accueilli le rebond de la demande de produits raffinés aux États-Unis, en particulier pour l'essence et le gazole, révélé par le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), publié mercredi.

Ils ont aussi été agréablement surpris par la poussée des échanges en Chine en janvier et février, qu'ils s'agisse des exportations ou des importations, signe d'une montée en régime de l'économie.

Les traders voient aussi d'un bon oeil l'approche de baisses de taux des banques centrales, qui pourrait donner à l'économie soif d'or noir.

"Mais le marché redoute de voir l'offre augmenter dans les six mois à venir", a expliqué Bart Melek, de TD Securities.


"Les grands producteurs hors OPEP+ pourraient compenser les coupes" annoncées par des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés.

Des intervenants doutent, par ailleurs, de la capacité des sociétaires de l'OPEP+ à tenir leurs engagements, soit une réduction de 2,2 millions de barils par jour jusqu'à fin juin.

Selon une étude du cabinet Platts, la production du cartel est restée inchangée en février par rapport au mois précédent, après une réduction bien moindre qu'annoncé en janvier.

Pour Bart Melek, l'OPEP+ est au bout de ses possibilités quant à des baisses de production et va chercher à regagner progressivement des parts de marché plus tard cette année, emmené par l'Arabie saoudite.

Par ailleurs, la prime de risque liée à la situation au Moyen-Orient ne vaut que "quelques dollars", selon Bart Melek, ce qui est insuffisant pour faire sortir les cours de la fourchette étroite dans laquelle ils évoluent depuis un mois.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fait du surplace, la demande rassure, mais l'offre inquiète



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite