Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie encore, la Chine déçoit, aversion pour le risque

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi mardi leur recul, affectés par les prévisions économiques jugées timorées de la Chine, ainsi que par un mouvement d'aversion pour le risque.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a cédé 0,91%, pour clôturer à 82,04 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) avec échéance en avril a lui perdu 0,74%, à 78,15 dollars.

Les autorités chinoises "nous ont tous déçus avec leur prévision de croissance aux alentours de 5%", a commenté John Kilduff, d'Again Capital.

Lors d'un discours prononcé à l'ouverture de la session annuelle du Parlement chinois à Pékin, le Premier ministre Li Quiang a reconnu que cet objectif, le même qu'en 2023, "ne (serait) pas facile à atteindre".

"La Chine reste sur sa position qui consiste à se passer de mesures de relance massives", outil classique des autorités lors de précédents ralentissements, "à mesure qu'elle recalibre son modèle de croissance", a commenté, dans une note, Duncan Wrigley, de Pantheon Macroeconomics.

Le discours prudent du gouvernement chinois a indisposé un marché déjà inquiet de la tenue de la demande d'or noir durant les prochains mois, avant un possible rebond à l'été.

Pour John Kilduff, les opérateurs ont aussi vendu sur la foi de "spéculations quant à un cessez-le-feu imminent à Gaza".


Des médiateurs égyptiens, américains et Qataris sont réunis au Caire pour tenter de parvenir à un compromis entre Israël et le Hamas sur une trêve des combats.

Dernière banderille plantée dans les cours du brut, le mouvement d'aversion pour le risque qui a traversé le marché après que le bitcoin a inscrit un nouveau record.

Quant au prolongement des engagements de réduction de production de huit membres de l'alliance OPEP+, annoncé dimanche, "c'est déjà de l'histoire ancienne", a estimé John Kilduff.

Pour les analystes de Rystad Energy, l'OPEP+ était acculé à une reconduction de ses réductions de production, sous peine de déséquilibrer le marché et de voir la demande dépasser sensiblement l'offre à court terme.

Par ailleurs, les chiffres de la seconde quinzaine de mai compilés par l'agence Bloomberg montrent que la Russie a retrouvé sa capacité de raffinage préalable aux frappes ukrainiennes sur ses infrastructures pétrolières, ce qui interroge sur la tenue de ses engagements de coupes de production, selon John Kilduff.

"Nous n'allons pas pousser les prix vers le haut indéfiniment, parce que cela affecte producteurs et consommateurs", a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine, cité par l'agence d'Etat TASS.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie encore, la Chine déçoit, aversion pour le risque



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite