Menu
A+ A A-

Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser sur la croissance au niveau mondial.
Vers 10H30 GMT (11H30 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en avril, perdait 0,10% à 82,45 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, baissait de 0,08% à 77,52 dollars.

"Le marché est confronté à des signaux contradictoires", expliquent les analystes d'Energi Danmark, "les inquiétudes concernant le report des réductions des taux d'intérêt (de la Réserve fédérale américaine ou Fed, ndlr) et le renforcement du dollar américain étant contrebalancées par (...) l'incertitude concernant la situation au Moyen-Orient".

Un environnement de taux élevés a tendance à peser sur l'activité économique et donc la demande de brut, étroitement liée à la croissance.

🇾🇪 En parallèle, les investisseurs scrutent toujours la situation au Moyen-Orient. Les Houthis, qui contrôlent une bonne partie du Yémen, mènent depuis novembre des attaques en mer Rouge et dans le golfe d'Aden contre des navires qu'ils estiment liés à Israël, disant agir en "solidarité" avec les Palestiniens dans le contexte de la guerre à Gaza.

🇺🇸 Les États-Unis ont frappé lundi des drones et des systèmes de missiles de croisière antinavire des rebelles houthis au Yémen, a annoncé le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom).

Pour le moment, ni la coalition qui compte notamment les États-Unis et le Royaume-Uni, ni les frappes menées contre les Houthis au Yémen ne sont parvenues à stopper les attaques de ces rebelles.


"Si les infrastructures et la production terrestres ne sont pas touchées, l'allongement des délais d'expédition met en évidence des tensions à court terme" sur l'approvisionnement en brut, affirme John Evans, de PVM Energy.

Lundi, les prix du pétrole avaient bénéficié des attentes des investisseurs d'une "extension au deuxième trimestre des réductions de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et des producteurs alliés" dans le cadre de l'accord OPEP+, explique Bjarne Schieldrop, analyste chez Seb.

🛢️ Fin 2023, Ryad avait annoncé l'extension de sa mesure de réduction d'un million de barils par jour (bpj) jusqu'à la fin du premier trimestre 2024, suivi par la Russie, prolongeant également et renforçant ses coupes sur ses exportations de trois mois.

D'autres pays membres de l'alliance comme les Emirats arabes unis, l'Irak, le Koweït, le Kazakhstan, l'Algérie ou Oman avaient également annoncé procéder à des diminutions de production de moindre ampleur, pour près de 700.000 bpj au total, jusqu'en mars 2024.

Jorge Leon, analyste de Rystad Energy, s'attend à ce que les coupes volontaires soient prolongées d'un trimestre. "L'annonce devrait avoir lieu la semaine prochaine" pour le début du mois de mars, précise-t-il à l'AFP.

(c) AFP

Commenter Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite